Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

jeudi 7 février 2008

Le showman des pistes en retraite : Maurice Greene

Maurice Greene le sprinteur le plus titré depuis Carl Lewis, a mis un terme lundi à une carrière mené de haut avec :

- un titre olympique (2000)
- trois titre de champion du monde (1997, 1999, 2001)
- et un record du monde du 100 m

L'élève de John Smith, âgé de 33 ans, a officialisé sa retraite sportive à Pékin, où il se trouvait dans le cadre d'une visite pré-olympique.

«Les blessures constituent le cauchemar de tout athlète, et j'ai passé les trois dernières saisons à me battre en permanence contre elles, a déclaré Greene, cité sur le site Internet de son agent. J'ai donc décidé de me retirer du sport de compétition, de ce sport que j'aimais et qui m'a tant apporté au cours des dix années écoulées.»

Ses ennuis ont commencé en 2001 à Edmonton. Il franchit en grimaçant la ligne de son dernier 100 m victorieux en grand championnat, avant d'être terrassé par une douleur à un genou.

S'ensuivirent deux années de galère, marquées par un accident de moto puis les blessures (une cuisse, un genou...).

Dernier 100 m en 10.84

À Paris en 2003, éliminé dès les demi-finales, il ne put même pas défendre son titre de champion du monde.

Rattrapé par les blessures, il ne put se qualifier sur 100 m pour les Mondiaux-2005 et si, un an plus tard, son entraîneur John Smith affirma que «2007 serait l'année de Maurice», ce ne fut qu'un voeu pieux. Sa dernière apparition sur les pistes le 20 mai dernier à Carson, en Californie, se solda par un chrono indigne de son talent (10.84).

Ses multiples médailles l'aideront sans doute à oublier cette fausse note finale. Il a remporté son premier titre mondial sur 100 m en 1997, un an après ses débuts avec John Smith à Los Angeles. Mais sa grande année restera 1999. Il commença par remporter une première médaille d'or mondiale sur 60 m puis s'adjugea le record du monde du 100 m en 9 sec 79/100 le 16 juin 1999 à Athènes. Un chrono hautement symbolique puisqu'il égalait celui réalisé à Séoul par le Canadien Ben Johnson en finale des jeux Olympiques de 1988, et annulé par la suite pour cause de dopage.

Greene acheva son festival en décrochant trois médailles d'or aux Championnats du monde de Séville (Espagne) sur 100 m, 200 m ainsi qu'avec le relais 4x100 m américain.

Un an plus tard, c'est l'or olympique qu'il accrocha autour de son cou, avec toute l'immodestie qui le caractérisait. «Showman» assumé, Greene ne manquait pas une occasion d'affirmer qu'il était le meilleur et n'hésitait pas à l'afficher comme à l'arrivée du 4x100 m de ces mêmes Jeux de Sydney, avec ses partenaires victorieux du relais américain.

Alors Bon courage Maurice ;)




Aucun commentaire: