Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

lundi 31 mars 2008

Photo des mondiaux de cross







Genzebe Dibaba et Irine Chepet Cheptai en junior feminine






Lucas Kimeli Rotich  devant Ayele Abshero et Ib
rahim Jeilan
dans la courses junior hommes





Mestawet Tufa et Linet Masai
dans la course senior femmes






Kenenisa Bekele suivit par
Joseph Ebuya

Le starting block de George Breshnahan et William Tutle


L’épreuve reine qui couronne la personne la plus rapide sur terre. La compétition finale se déroule entre les huit athlètes ayant obtenu les meilleurs temps lors des courses éliminatoires. Un seul faux départ désormais est autorisé.

Pour bien réussir un 100 m, le sprinteur doit coordonnner trois phases : le jaillissement des blocks, la poussée et le passage en cycle avant. Sa vitesse passera de 34,2 km/h aux 20 m à 39,6 km/h aux 40 m. Avant la fin, elle augmente encore quelque 3 km/h !

On doit le ‘crouch start’ en sprint (départ accroupi) à un général américain, Charles Sherill. Athlète accompli, il participa en 1888 à une course sur herbe avec un départ accroupi en s’appuyant sur ses mains. Thomas Burke fut le premier athlète à introduire ce geste lors du départ du 100 m aux Jeux d’Athènes en 1896 où il s’imposa en 12 secondes.

Un anémomètre, utilisé depuis 1938, est un appareil qui mesure et enregistre la vitesse du vent. Il est utilisé pour les courses de moins de 200 m, pour le saut en longueur et le triple saut. La vitesse d’un vent arrière favorable doit être inférieure à 2 m par seconde pour homologuer un record !

La photo-finish mise en place aux Jeux Olympiques de 1932 a subi des grandes transformations technologiques et permet maintenant un contrôle au millième de seconde. Indispensable en sprint et en demi-fond, elle permet de départager des athlètes chronométrés dans le même centième. Deux clichés, un depuis la corde, l’autre depuis l’extérieur de la piste, sont pris simultanément. Les juges examinent la ligne d’épaule et la poitrine des athlètes. Celui dont le buste est le plus en avant, est déclaré vainqueur.La photo-finish mise en place aux Jeux Olympiques de 1932 a subi des grandes transformations technologiques et permet maintenant un contrôle au millième de seconde. Indispensable en sprint et en demi-fond, elle permet de départager des athlètes chronométrés dans le même centième. Deux clichés, un depuis la corde, l’autre depuis l’extérieur de la piste, sont pris simultanément. Les juges examinent la ligne d’épaule et la poitrine des athlètes. Celui dont le buste est le plus en avant, est déclaré vainqueur.

LES HOMMES
Le record du monde du 100 m n’a été battu que trois fois en finale olympique (Bob Hayes l’égalisa en 1964 à Tokyo) : Jim Hines fut le premier à l’établir en 1968 à Mexico en couvrant la distance en 9.95 (cela sur une piste synthétique). Deux autres athlètes l’ont réussi après lui : Carl Lewis en 1988 après la disqualification de Ben Johnson et Donovan Bailey en 1996.

Premier record du monde du 100 yards : 9.1 établi par Bob Hayes USA en 1963 sur une piste synthétique.
Premier record du monde du 100 m : 9.9 par Jim Hines USA aux J.O. de 1968 à Mexico.
Premier au-dessous la barre des 10 secondes avec chronométrage électronique : 9.95 par Jim Hines en 1968
Le record du monde le plus long : 10.2 établi par Jesse Owens en 1936 pendant 20 ans !
Le plus de fois sous la barre des 10 secondes : 43 fois par Maurice Greene USA.
Plus jeune champion Olympique : 19 ans Reggie Walker AFS en 1908.


LES FEMMES
Le record du monde le plus long : 11''6 établi par Helen Stephens USA en 1935 pendant 13 ans.
Plus jeune championne olympique : 16 ans Betty Robinson USA en 1928.

La championne Olympique la plus âgée : Fanny Blankers-Koen HOL en 1948 à 30 ans.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Deux entraîneurs américains, George Breshnahan et William Tutlle, sont à l’origine des starting blocks en 1928. Utilisés en compétition dès 1933, ils furent introduits aux Jeux de 1948 dans les courses du 100, 200 et 400 m.

Le contrôle antidopage date de 1976.

Depuis janvier 2003, un premier départ est accepté, le deuxième est éliminatoire !

Les records en athlétisme : histoire et réglementation

Les records

L’IAAF reconnaît les records du monde depuis 1912 chez les hommes et depuis 1936 chez les femmes (la première liste des records d’Europe est sortie en 1937).  Avant 1912, la liste des ”soi disant”records du monde n’était qu’une compilation de performances établies par des statisticiens sans garantie de conformité à des règlements (qui d’ailleurs n’existaient pas). 

La première liste des records du monde, publiée en 1914 (1954 pour le steeple), comptait 53 records masculins (courses, haies et relais), 30 records pour la marche et 12 pour les concours y compris le décathlon.

La première liste féminine date de 1936. Avant, cette liste était tenue par une fédération féminine autonome (FSFI).

Actuellement elle comprend 22 records pour :

les courses
les haies
les relais,
3 pour la marche
9 pour les concours y compris la perche et le marteau, 
le 3000 m steeple (mis en place dès 1999)
l’heptathlon.
Des règlements

L’introduction du chronométrage au 1/10e de seconde depuis 1922 ;  l’obligation du chronométrage automatique au 1/100e de seconde depuis 1976.

Le dernier appareil de chronométrage approuvé est un système comprenant une caméra vidéo. /100e de seconde. 

Les épreuves non reconnues sont considérées comme des ”meilleures performances ”. Les records du monde et d’Europe en salle sont reconnus depuis 1987.

Le contrôle antidopage en compétition officielle date de 1976.

Les femmes dans l'athlétisme


1917 : la Française Alice Milliat (1884-1957) fonde la fédération féminine sportive

1919 : l’athlète Elaine Burton fait scandale
aux championnats officiels d’athlétisme d’Angleterre,
en osant concourir en ‘culotte de sport’ !

1921 : Premiers Jeux mondiaux féminins à Monte-Carlo disputé entre 5 pays
(France, Norvège, Suisse, Italie et Grande-Bretagne).

1921 : Fondation de la fédération sportive féminine internationale.
Alice Milliat en est présidente.

1922 : Deuxième Jeux mondiaux femmes, toujours à Monte-Carlo,
disputé entre 300 athlètes venues de 7 nations.
La Grande-Bretagne remporte 12 des 15 épreuves !

1928 : première participation des femmes aux J.O. d’Amsterdam,
y compris en athlétisme, et cela malgré l’opposition de Pierre de Coubertin.

1973 : Chantal Langlacé participe également incognito à Sedan-Charleville.
Le 17 mars 1973 à Waregem (BEL), Paola Pigni-Cacchi (ITA) remporte le 1er Cross country International de l'IAAF. L' Angleterre est première par équipe.

1974 : Sous l'impulsion de femmes comme Michèle Baudein, Chantal Langlacé, Lilly Reffray, Denise Seigneuric, Annick Loir, Fabienne Curiace, Mmes Scharff et Schoving, les courses sur route s'ouvrent doucement aux féminines.

1975 : Le 5 km marche est aux Championnats de France (devient du 10 km marche en 1982).

1976 : Le 400 m haies féminin aux championnats de France.

17 femmes participent pour la première fois en 1976 à la célébre course de la Saint-Sylvestre, parmi celles-ci figurait la Brésilienne Mara Fuhrman (16 ans)

1977 : Chantal Langlacé bat le record du monde féminin au marathon de San Sébastien en 2h 35' 15.

1re édition de la coupe du Monde du 2 au 4 septembre 1977 à Düsseldorf : Huit équipes féminines y participent.
1. Europe 107 pts ; 2. GDR 102 pts ; 3. URS 89 pts ; 4. USA 59 pts ; 5. Les Amériques 56 pts ; 6. Océanie 45 pts ; 7. Afrique 31 pts ; 8. Asie 29 pts.



1980 : 1er championnat de France de marathon où les femmes sont acceptées.
Chantal Langlacé bat officieusement le record du monde sur 100 km en 7 h 27' 22.
Raymonde Cornou n'hésite à interrompre sa course sur route pour gifler un spectateur qui l'avait insultée
Epreuves spéciales de championnats du mondede l'IAAF
Birgit Friedmann (FRG) et Barbel Broschat (GDR) furent respectivement couronnées championne du monde du 3000 m et du 400 m haies féminins à Sittard (HOL) en 8’48”1 et en 54”55.

1983 : Le marathon féminin est officialisé aux 1er championnats du monde d'athlétisme.

1984 : 3 000 m, 400 m haies, marathon et l'heptathlon féminins ajoutés aux JO.

1985 : Les épreuves de 25km et 100km sur route ainsi que le 10000m sont inscrits aux Championnats de France.

1988 : le 10 000 m féminin aux JO

1990 : Triple saut féminin aux championnats de France

1994 : Le lancer du marteau féminin aux championnats de France.

1995 : La perche féminine aux Championnats de France.

1996 : Le saut à la perche féminin est au programme du Championnat européen d’athlétisme en salle.

2000 : JO de Sydney : Un siècle après les hommes, les femmes ont enfin la chance de lancer le marteau
Saut à la perche féminin pour la première fois aux Jeux.

2001 : Le 8 mai 2001 a été créé, à l'initiative de quelques femmes, l'association
"FEMMES EN COURSE POUR LA PARITE".

dimanche 30 mars 2008

Marathon de Paris 2008


Samedi aura lieu le celebre marathon de Paris 2008 à 8h45 (8h35 pour la catégorie handisport).
Suite à des impératifs de retransmission TV (direct sur France 3), le départ handisport aura lieu à 8h35 et le départ du peloton (toutes catégories confondues) aura lieu à 8h45. Cela devrait permettre aux téléspectateurs d'assister à l'arrivée des premières féminines.


LE PARCOURS

42,195 km dans Paris…
De l'avenue des Champs Élysées à l'avenue Foch, en passant par Bastille, Nation, Vincennes, les Tuileries…

Statistiques générales
28 261 coureurs,
200 000 spectateurs,
2 700 bénévoles,
9 points de ravitaillement (KM 5, 10, 15, 20, 25, 30, 35, 40 et arrivée),


Sur ces 9 points de ravitaillement
17 000 kg sur le parcours + 30 000 bananes à l'arrivée,
17 000 kg d'oranges sur le parcours + 30 000 oranges à l'arrivée,
436 800 bouteilles d'eau,
12 000 litres de boissons énergétiques Powerade Aqua +,
2 000 kg de fruits secs,
2 000 kg de sucre en morceaux.

7 points d'épongement CAISSE D'ÉPARGNE : 30 000 éponges distribuées,
70 points d'animation,
20 000 assiettes de pâtes distribuées à la Pasta Party,
3 000 tenues REEBOK distribuées (blouson, polo, chaussure, casquette) à l'organisation et aux volontaires,
plus de 50 000 cadeaux/échantillons distribués au public sur le parcours par les partenaires,
50 véhicules utilisés pour l’organisation,
6 postes de secours + 1 poste de secours/massage sur 100 m à l'arrivée.

Mondiaux de Cross résultats Senior hommes

Kenenisa Bekele sur le toit du monde en gagnant les mondiaux de cross sans trop de surprise devant Leonard Patrick Komon et Zersenay Tadese

Du coté francais Cédric Pelissier prend la 112eme place

Mondiaux de Cross résultats Senior Femmes

L'Ethiopienne remporte la course en 25'10 DIBABA Tirunesh

Chez les francaise on note la belle 18eme place de BOURGAILH-HADDIOUI Saadia et la 59eme place de BARDELLE Christine

Mondiaux de Cross résultats Junior Hommes

Les deux éthiopien ont fait la course en tête celui qui devient champion du monde est Ibrahim Jeilan en 22min38 suivi de Ayele Abshero en 22min40 et ensuite le Kenyan Lucas Kimeli Rotich en 22min42

Le premier Hassan Chahdi fini 23eme en 24min suivi de Simon Denissel 64eme, François Leprovost 78eme, Benoit Calandreau 83eme, Houssem Bouallagui 95eme et Anthony Baumal 102eme

Par équipe la France prend la 11eme place

Mondiaux de Cross résultats Junior Femmes

Genzebe DIBABA l'éthiopienne gagne devant Irine Chepet CHEPTAI la Kenyane et Emebt ETEA Ethiopie

La francaise 49 79 Emmie CHARAYRON fini en 22 min et termine 49eme de ces championnat notre deuxieme francaise n'a pas terminer la course

PORTRAIT D'ATHLETE : CHRISTINE BARDELLE


CHRISTINE BARDELLE


Née le : 16/08/1974
Taille / Poids : 160cm / 47kg
Né(e) à : PROVINS

ALES CEVENNES ATHLETISME


INFORMATIONS GÉNÉRALES
Spécialités : Cross - 1/2 fond - 3 000 m - 5 000 m
Nombre Sélections : INT A : 12
Période : INT A (2003-2007)
Entraîneurs : Pezerat Gerard (2003 )
Clubs Successifs : entente asptt lyon asu bron gl (jusqu'en 2004) - entente asptt lyon asu bron gl (2004) - ales cevennes athletisme (2005-2008)

PALMARÈS
2007 (33) : CF HS : Ekiden TC (1. Ind) / CE Cross : Seniors Femmes 27. Ind ( équipe 4. ) / CM Cross : Seniors Femmes 22. Ind
2006 (32) : CF Elite : 5000m TC (1. Ind) / CE Cross : Seniors Femmes 36. Ind / CM Cross : Cross long Femm 20. Ind - Cross Long féminin équipe 9.
2005 (31) : CM Cross : Cross court Fem 60. Ind - Cross court Femmes équipe 8.
2004 (30) : CE Cross : Seniors Femmes 59. Ind / CM Cross : Cross Court fem 63. Ind
2003 (29) : CM cross : 65è

PROGRESSION sur 1500 et 5000
2007 : 4'14''10 - 15'38''85 -
2006 : 4'20''03 - 15'41''84 -
2005 : 4'17''80 - 16'04''18 -
2004 : 4'18''14 - - -
2003 : 4'13''79 4è / 146è 15'54''48 -
2002 : 4'18''80 13è / - - -
2001 : 4'24''75 - - -
2000 : 4'28''79 30è / - - -
1998 : 4'33''14 - - -

Infos Complémentaires
Autres records personnels : 800m : 2'09''18 (04), 3000m : 9'01'67 (07), 10km R : 33'04'' (05)

PORTRAIT D'ATHLETE : CHAREYRON Emmie

PORTRAIT D'ATHLETE : Calvin CLEMENCE


CALVIN CLEMENCE

Née le : 17/05/1990
Taille / Poids : 166cm / 55kg
Né(e) à : Vichy

COURIR A CUSSET


INFORMATIONS GÉNÉRALES
Spécialités : Cross - 1/2 fond - 3 000 m
Nombre Sélections : Jeune : 4
Période : Jeune (2006-2007)
Entraîneurs Successifs : Peigue Francois (2002-2005) - De Saint Remy Nicolas (2005 )
Clubs Successifs : rc vichy (2000 - 2002) - courir à cusset (2003) - courir a cusset (2004-2008)

PALMARÈS
2008 (18) : CF Cross : Juniors F JU (1. Ind) /
2007 (17) : CF Cross : Cadettes CA (1. Ind) / CE Cross : Juniors Femmes 28. Ind ( équipe 4. )
2006 (16) : CF Cross : Cadettes CA (1. Ind) / CF Jeunes : 1500m CA (1. Ind) / CE Cross : Juniors Femmes 29. Ind ( équipe 6. )

PROGRESSION sur 1500 et 3000
2007 : 4'34''96 - 9'48''61 -
2006 : 4'38''03 - 9'59''10 -
2005 : 2'59''33 (1000m) -

PORTRAIT D'ATHLETE : BAUMAL Anthony


BAUMAL Anthony

Né le : 15/06/1990

ASPTT NANTES


PROGRESSION sur 800m et 1500m
2007 :  2'01''24 - 4'04''61 -
2006 : 2'05''22 - 4'18''99 -

PORTRAIT D'ATHLETE : CALANDREAU Benoit


CALANDREAU Benoit

Né le : 29/03/1989
Taille / Poids : 176cm / 63kg
Né(e) à : Voiron

AL VOIRON

INFORMATIONS GÉNÉRALES
Spécialités : 1500m - 3000m steeple
Nombre Sélections : Jeune : 2

Entraîneurs  : Calandreau Alain (1998 )

PALMARÈS
2007 (18) : CE Juniors : 1500m (Série) 10. 3'50''49

PROGRESSION sur 1500 et 3000 steeple
2008 : 3'58''56 
2007 : 3'49''8 - 9'30''75 -
2006 : 3'58''87 - - 4'15''09 (1500m) -
2005 : 4'00''58 - - 4'20''15 (1500m) -
2004 : - 2'36''98 (1000m) 

PORTRAIT D'ATHLETE : BOUALLAGUI Houssam


BOUALLAGUI Houssam

Né le : 01/01/1990
SU AGEN


INFORMATIONS GÉNÉRALES
Spécialités : 1500m
Nombre Sélections : Jeune : 1

Clubs Successifs : section athletisme toulouse uc (2005-2007) - su agen (2008)

PROGRESSION sur 1500m
2007 : 3'48''60
2006 : 4'00''66 
2005 : 2'35''73 (1000m)

PORTRAIT D'ATHLETE : Francois LEPROVOST


FRANCOIS LEPROVOST

Né le : 31/10/1989

CAEN ATHLETIC CLUB


PROGRESSION sur 1500 m
2007 : 4'11''73
2006 : 4'20''55

PORTRAIT D'ATHLETE : Hassan CHAHDI


HASSAN CHAHDI

Né le : 07/05/1989
Taille / Poids : 171cm / 50kg
Né(e) à : Cluses

ARVE ATHLETISME BONNEVILLE PAYS ROCHOIS

INFORMATIONS GÉNÉRALES
Spécialiste du Cross et du 3000m
Nombre Sélections : Jeune : 3

Entraîneurs : Dunand Christian


PALMARÈS
2008  : CF Cross : Champion de France Junior
2007 : CE Cross : 8eme aux championnat de france / CM Cross : 61eme aux mondiaux de cross Juniors Hommes
2006  : CF Jeunes : Champion de france du 3000m

PROGRESSION sur 3000m
2007 : 8'31''10 
2006 : 8'21''78 
2005 :  8'38''95

samedi 29 mars 2008

Marquage sur une piste d'athlétisme


a) Les fondations d’une piste sont en «grave» ( mélange de cailloux, de graviers et du sable) concassée. Ce mélange est enrobé par deux couches, ainsi la piste est posée. La finition du dessus est uniforme, mais la qualité sportive vient du dessous.

b) Tartan est une marque de la firme 3M.En 1967, elle a créé les premières pistes en polyuréthane qui ont fait vieillir d’un coup les pistes en cendrée. les Jeux de Mexico 1968 ont médiatisé le Tartan. Cependant , ce produit coûtait très cher et avec la concurrence, la firme 3M l’a abandonné.

c) La couleur rouge a été choisie parce que certaines couleurs résistent mal aux rayons ultra-violets du soleil. Les pistes couvertes sont un peu de toutes les couleurs.

d) A l’occasion des Jeux de 1996, la piste d’Atlanta a été critiquée en raison de sa «dureté» excessive. Avantageant les sprinters et désavantageant les spécialistes du demi-fond (surtout 5000 et 10000), Gébresselassie avait à l’époque vivement critiqué cette piste, et avait même annoncé après la finale du 10000m qu’il s’était fait mal aux chevilles!

e) La rumeur qui a circulé à propos de la piste de Rieti est le fait qu’on a pensé pendant quelques années qu’elle était plus courte de quelques centimètres et qu’elle ne faisait pas exactement 400m. cette rumeur est née du fait que Rieti a réussi à certaines stars et leur a permis de battre des records du monde auquelles les autres pistes résistaient! Cette rumeur a obligé Giovanelli à ordonner de mesurer plusieurs fois la piste pour s’assurer que tout était bien réglementaire.

f) La piste de Charléty a été posée à l’envers! Au départ , trop molle, puis le côté mou ayant été usé, elle est devenu dure, ce qui l’a rendue favorable au sprint.

N'hésitez pas à donner votre avis sur ce post il n'en sera que plus efficace

Lamine Diack ne veut pas de boycott aux JO


Le président de l'IAAF, Lamine Diack, a déclaré samedi qu'il était opposé à un boycott des Jeux olympiques de Pékin car une telle décision aurait peu d'impact sur la politique de répression du gouvernement chinois au Tibet.

Diack a déclaré que les athlètes ne pouvaient pas "faire changer un gouvernement de politique, particulièrement la Chine."

"Quand en 2001 nous avons attribué les Jeux à la Chine, nous pensions que les choses allaient changer pour le mieux", a déclaré Diack samedi. "Je pense que les choses ont avancé pour le mieux en Chine, mais nous savions aussi à l'époque qu'au final il y aurait la possibilité de parler et de démontrer notre opposition."

Diack a déclaré que l'idée du boycott n'était pas largement partagée.

"La question est de savoir quel type de pression mettre sur le gouvernement", a déclaré Diack. "Ce n'est pas à nous de répondre à cette question. Nous ne pouvons pas résoudre tous les problèmes tous les quatre ans. Nous essayons de réunir le monde entier sans tenir compte des religions, des origines, et nous essayons de travailler en toute amitié."

Les fédérations : IAAF et FFA


L'IAAF
La Fédération Internationale fut fondée en 1912 avec 17 pays adhérents.
Actuellement l’IAAF compte 210 membres.

Les premiers championnats du monde furent organisés en 1983 à Helsinki

Il y a 35 millions 
de pratiquants 
dans le monde
La Fédération Française d’Athlétisme
Elle fut créée en 1920, présidée par M. Joseph Genet. 
Le premier club français officiel a été le Racing Club de France, 
créé en 1882, et fondé par les élèves des lycées Condorcet, Monge et Rollin. 

Ils s’habillaient en tenue de jockey (les bas noirs remplaçant les bottes) 
et disputaient des courses (courses plates et steeple-chase) attirant des curieux et des parieurs.

Le Racing Club précède de peu le Stade Français, ouvert en 1883.

Ces deux clubs ont jeté les bases de ”L’Union des Sociétés françaises de course à pied”
qui devint, le 20 novembre 1887 ”L’Union des Sociétés Françaises des Sports Athlétiques” (U.S.F.S.A.). 

Elle régentait l’athlétisme, le football, le rugby, le tennis et les sports d’hiver. 
Les premiers championnats de France eurent lieu en 1888 à la Croix Catelan du Racing Club de France à Paris 
(100 m, 400 m, 1500 m, et 110 m haies), fondé en 1882.

En 1896, neuf athlètes du Racing Club de France disputent les premiers Jeux Olympiques à Athènes.

jeudi 27 mars 2008

Faut-il ou non boycotter les JO ?

A quelques mois des JO toutes les questions se posent pour les athltes mais également pour l'encadrement.

Pensez vous qu'il faut boycotter les JO de Pekin cet été ?????

Le lancer du marteau histoire et technique Nicolas Figère



Les origines celtiques du lancer du marteau sont attestées par la mythologie celtique notamment celle de Cúchulainn, guerrier et champion de l'Ulster, et qui réalisait des prodiges au lancer de roue (lancer d'un rayon de roue à l'extrémité duquel était fixée une pierre). Cette tradition celte se perpétue au Moyen Âge et à l'époque moderne, la roue ayant été remplacée par un marteau. Ce jeu était pratiqué autant par les Princes (Henri VIII d'Angleterre y excellait) que par les communautés villageoises.
Profondément enraciné dans la culture Irlandaise, le lancer du marteau se développe parallèlement au xixe siècle, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. On abandonne progressivement l'usage de l'outil pour un marteau spécifique à la pratique de cette discipline. Alors qu'aux États-Unis le lancer du marteau se pratique sans élan, en Grande-Bretagne, il est permis de prendre une course d'élan. Mais, en 1876, on décide de réglementer la discipline. Le poids et la longueur du marteau sont fixés, et les athlètes sont désormais prisonniers du cercle de lancement. Les américains n'adoptent ces règles qu'à partir de 1887 et le fil d'acier, limité à 1,22 m , remplace définitivement le manche en bois. Le premier champion de la discipline, l'Irlandais James Mitchell remporte trois fois le titre britannique avant d'immigrer aux États-Unis où il réalise un record du monde à 44,21 mètres en 1892. Mais il est vite détronné par John Flanagan, lui aussi émigré aux États-Unis, qui domine la discipline et le record du monde de 1895 (44,46 m) à 1909 (56,19 m ), remportant trois titres olympiques avec une technique encore sommaire.
Dans les années 1930, s'inspirant d'une technique que viennent de découvrir des athlètes irlandais et profitant de leur absence aux Jeux de Berlin, les Allemands jusqu'alors peu familiers avec cette discipline, vont perfectionner le lancer du marteau en appliquant une technique de lancer qui est proche de celle que l'on utilise aujourd'hui. Ils parviennent au niveau du record du monde qu'ils portent à 59 mètres en 1938.
L'après-guerre est dominée par les Hongrois, Imre Nemeth et Josef Csermak qui affinent encore la technique de lancer. Mais avec l'arrivée du Russe Mikhail Krivonosov dans la discipline, l'URSS domine la discipline à partir des championnats d'Europe à Berne en 1954 et un record du monde porté à 63,34 mètres. Mikhail Krivonosov sera ensuite détrôné par l'américain Harold Connoly. Les Soviétiques et les Américains ont compris que l'un des facteurs clef du lancer est la vitesse et la puissance au moment de l'arrachement final. On observe alors, comme dans les autres disciplines du lancer, un renforcement musculaire à outrance des athlètes. En vingt ans le record du monde progresse de 20 mètres et connait ensuite un nouveau palier à l'approche des 80 mètres. Mais ceux-ci seront franchis, en 1978 par Boris Zaychuk. Les Russes dominent alors sans partage la discipline jusqu'au début des années 1990. On assiste, depuis le record du monde de Yuriy Sedykh en 1986, à une nette régression des performances. Depuis les Jeux de Séoul en 1988, les lancers ne dépassent plus les 84 mètres et le niveau mondial actuel se situe vers les 82 mètres.

Objectif JO pour Aurore Kassambara


A 28 ans, l'athlète guadeloupéenne, Aurore Kassambara nourrit des ambitions légitimes de participation olympique.
La hurdleuse française du team Lagardère Paris-Racing revient sur sa venue à l’athlétisme, sa spécialité du 400 mètres haies et de sa future collaboration avec Stéphane Caristan. Aurore Kassambara aspire à disputer les Jeux Olympiques de Pékin.

Bouchra Ghezielle positive ?

Selon L'Equipe, l'athlète française, spécialiste du 1500m, aurait été contrôlée positive à l'EPO.
Citée en juillet dernier dans une lettre du Marocain Aïssa Dgoughi comme faisant partie d'athlètes prenant des produits dopants, Bouchra Ghezielle avait toujours nié. Selon le journal sportif, la mdéaillée de bronze du 1500m aux Mondiaux de Helsinki en 2005 aurait subi un contrôle inopiné à Franconville diligenté par la Fédération internationale.


Si l'annonce était confirmée, elle apporterait du crédit aux soupçons sur le demi-fond français. Si Bouchra Ghezielle a bien été contrôlée positive à l'EPO, comme le révèle L'Equipe via son site internet, cela donnerait raison aux accusations portées par le Marocain Aïssa Dghoughi et par la Française Hind Dehiba, tous deux suspendus. En juillet dernier, il avait écrit une lettre, transmise par Dehiba à la Fédération internationale (IAAF) et à l'Agence mondiale antidopage (AMA), où il mettait en cause plusieurs membres du demi-fond français. Parmi eux, Latifa Essarokh (suspendue 2 ans pour prise de stéroïdes), Khalid Zoubaa (suspendu pour 3 ans pour prise d'EPO) ou encore Bouchra Ghezielle. A l'époque, Bernard Amsalem, président de la Fédération française d'athlétisme, déclarait: "Nous travaillons actuellement sur une liste cible de quinze personnes que nous soupçonnons, quinze personnes exclusivement dans le demi-fond français."

Septième de la finale du 1500m en salle lors des Mondiaux-2008 à Valence, Bouchra Ghezielle-Benthami aurait subi ce contrôle inopiné, diligenté par l'IAAF, qui aurait révélé des traces d'EPO dans l'échantillon A. Elle a jusqu'à vendredi pour demander la contre-expertise de cette analyse réalisée par le laboratoire antidopage de Lausanne.

Meeting de Dakar : 10 millions de budget

La Fédération nationale d’athlétisme était hier réuni pour réfléchir sur la faisabilité du meeting de Dakar dans des conditions optimales. Ainsi la date du 10 mai a été retenue pour abriter l’événement qui verra la participation des délégations marocaine, gambienne, Bissau-guinéenne, malienne et nigérienne. Il y aura également l’ensemble des clubs du Sénégal.

La manifestation, si on en croit les responsables fédéraux, coûtera la bagatelle de 10 millions Cfa mobilisés grâce au concours de l’Iaaf, du Ministère des Sports, du Cnoss, du Ciad, des sponsors et partenaires mais aussi de bonnes volontés. Au plan sécuritaire, 200 Gmi, 156 gendarmes et 50 agents corps urbains ont été décrochés pour veiller sur la sécurité des personnes. La couverture sanitaire aussi ne sera pas en reste pour réussir le pari de l’organisation. En effet, la Fsa envisage de dépêcher au stade 30 éléments des sapeurs-pompiers et 50 secouristes pour assurer les premiers soins en cas de pépins. D’ailleurs, le semi-marathon international de Dakar a également était au centre des débats, hier matin au siège de la Fsa, et à ce sujet, les collaborateurs du Président Momar Mbaye compte octroyer une enveloppe de 500 000 francs Cfa au vainqueur, 300 au second et 200 au troisième, chez les hommes. Pendant que chez les dames, le premier prix est fixé à 250 000 francs, le deuxième et le troisième respectivement à 150 et 100 000 Cfa. Cette course qui commence à gagner en notoriété se dispute sur une distance longue de 21, 95 km à travers les artères de la capitale.

mercredi 26 mars 2008

Suspension confirmée pour Ceplak

La suspension pour dopage de deux ans de Jolanda Ceplak a été confirmée.
Sans surprise, Jolanda Ceplak devra bien purger ses deux ans de suspension. La recordwoman du 800m en salle avait été contrôlée positive à l'été 2007 à l'EPO. La commission de discipline de la fédération slovène (AZS) a confirmé la suspension prononcée par l'IAAF.

mardi 25 mars 2008

Diniz veut boycotter la cérémonie des JO

Yohann Diniz envisage de « boycotter la cérémonie d'ouverture ou de clôture » des Jeux de Pékin dans le but de « faire passer un message à la Chine et à l'opinion publique » concernant le respect des droits de l'homme. Par contre il annonce : « que l'on doive appeler au boycott des Jeux. Rester chez soi serait une grosse erreur. Il faut qu'on essaie de mener des actions fortes, là-bas, avec les athlètes qui se sentent engagés. Pourquoi ne pas boycotter la cérémonie d'ouverture ou de clôture? Il faut faire passer un message à la Chine et l'opinion publique ».
Le marcheur est le deuxième athlète à appeler à une action lors des Jeux de Pékin, après Romain Mesnil, qui souhaite porter un ruban vert durant les JO, pour montrer son attachement « au respect des droits de l'homme »

dimanche 23 mars 2008

Gay et Defar désignés athlètes de l'année 2007


La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a désigné, dimanche soir à Monaco, l'Américain Tyson Gay et l'Ethiopienne Meseret athlètes de l'année 2007, respectivement dans les catégories hommes et dames.

Au cours de cette saison, Gay (25 ans) a été sacré triple champion du monde sur 100m, 200m et relais 4X100m aux Mondiaux-2007 à Osaka (Japon), alors que Defar (24 ans) a dominé le demi-fond ne perdant aucune course et établissant deux records du monde (3.000m en salle et 2Miles). 

Par ailleurs, le Jamaïcain Asafa Powell, qui a battu son record du monde du 100 m (9:74), et la sauteuse en hauteur croate Blanka Vlasic, championne du monde en titre, ont reçu les pris des meilleures performances de l'année. 

Les athlètes de l'année ont empoché chacun un chèque de 100.000 dollars, prime de l'IAAF. 
Le champion marocain Hicham El Guerrouj reste l'unique athlète à remporter ce titre trois années de suites (2000/01/02). 

Le palmarès de l'athlète de l'année


1988: Carl Lewis (USA) Florence Griffith-Joyner (USA).
1989: Roger Kingdom (USA) Ana Fidelia Quirot (CUB).
1990: Steve Backley (GBR) Merlene Ottey (JAM).
1991: Carl Lewis (USA) Katrin Krabbe (GER).
1992: Kevin Young (USA) Heike Henkel (GER).
1993: Colin Jackson (GBR) Sally Gunnell (GBR).
1994: Noureddine Morceli (ALG) Jackie Joyner-Kersee (USA).
1995: Jonathan Edwards (GBR) Gwen Torrence (USA).
1996: Michael Johnson (USA) Svetlana Masterkova (RUS).
1997: Wilson Kipketer (DEN) Marion Jones (USA).
1998: Haile Gebrselassie (ETH) Marion Jones (USA).
1999: Michael Johnson (USA) Gabriela Szabo (ROM).
2000: Jan Zelezny (CZE) Marion Jones (USA).
2001: Hicham El Guerrouj (MAR) Stacy Dragila (USA).
2002: Hicham El Guerrouj (MAR) Paula Radcliffe (GBR).
2003: Hicham El Guerrouj (MAR) Hestrie Cloete (RSA).
2004: Kenenisa Bekele (ETH) Yelena Isinbayeva (RUS).
2005: Kenenisa Bekele (ETH) Yelena Isinbayeva (RUS).
2006: Asafa Powell (JAM) Sanya Richards (USA).
2007: Tyson Gay (USA) Mesert Defar (ETH).

Le sponsoring d'athlètes les entreprises qui s'engagent

Pourquoi certaines entreprises s'engagent dans la voie du sponsoring d'athletes ?

Depuis toujours les clubs et les équipes sportives attirent le regards des sponsors mais aujourd'hui les entreprises sont de plus en plus attiré par les athlétes en individuel. Ces athlétes qui pratiquent des sports d'équipe ou des sports individuels sont devenus les nouveaux chouchou des publicitaire.

Comment les entreprises choisissent les athlètes à sponsoriser ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? 

Le sponsoring étant un des éléments du mix communication de l’entreprise, il se doit de correspondre à la stratégie marketing globale de l’entreprise. Le choix de l’athlète à parrainer se fera en total accord avec celle-ci et devient d'une importance capirale. Un produit global ne peut être associé qu’à un athlète mondialement connu, une star (exemples : Pepsi et D. Beckham, L’Oréal et M. Schumacher). Cependant un entreprise évoluant uniquement sur le marché national ou local parrainera soit un athlète local (ex : PBR et M. Desjoyaux) soit un ancien athlète. Mais comme toujours, un des facteurs essentiels du choix du sportif à parrainer reste le coût, car les stars sont chères (Ford a payé 750.000€ à Z. Zidane pour apparaître dans sa compagne publicitaire).


Les avantages 


Les avantages du sponsoring d’athlètes sont nombreux : L’entreprise associe son image, ou celle de son produit a une personne reconnue et aimée du public, ce qui permet d’améliorer l’image de l’entreprise ainsi que sa notoriété (quand l’athlète est connu). Autre fait non négligeable, l’entreprise, par le biais de l’athlète et des compétitions auxquelles il participe, s’assure une présence dans les médias (presse, TV) mais aussi sur différents marchés locaux. Ce sponsoring est aussi un excellent outil de relations publiques permettant à la société d’adresser à ses clients un message de nature non commerciale.


Les inconvénients et les risques


Malgré ses nombreux avantages, parrainer un athlète présente certains risques. Tout d’abord, il est impossible de garantir des résultats sportifs. Dès que les résultats ne suivent pas, l’athlète est vite oublié par le public et les medias et le sponsor gâche son argent. Mais encore, l’athlète peut, par son comportement inapproprié, voire illégal, détériorer son image et par conséquent celle de son sponsor. De même certains athlètes peuvent décider de se retirer du jour au lendemain des stades et ruiner toutes les actions promotionnelles de l’annonceur (Reebok et MJ. Perec au J.O. de Sydney).

Finalement, le succès du sponsoring de sportifs est très dépendant du niveau d’implication de la société. A partir du moment ou l’image de la société est lié à celle du sportif et qu’il devient une des voûtes de la stratégie de communication de la société le risque s’agrandit tout comme les bénéfices potentiels.

Carolina Kluft ne sera pas aux JO en heptathlon


La grande favorite de l'heptathlon aux prochains JO de Pekin à décidé de ne pas y participer. Non pas pour des raisons de boycott ni pour des raisons de polution mais plutot pour passer a autre chose et exister dans une autre discipline de l'athlétisme qui n'est d'autre que les sauts : en longueur et en triple saut

Aucun problème de pollution évoquée cette fois pour justifier une décision qui couvait depuis quelques temps, plutôt de la lassitude. Incontournable dans la spécialité ces dernières années, la suédoise, triple championne du monde, double championne d’Europe et championne olympique de la spécialité, lassée de batailler chaque jour pour se maintenir au haut niveau, a simplement décidé de passer à autre chose. 

« J’ai fait de l’heptathlon durant un paquet d’années, explique-t-elle au journal suédois Smalandsposten. J’ai vraiment envie de faire quelque chose de nouveau. Je veux me concentrer sur un ou deux événements, me sentir bien dans mon corps et ne pas ressentir de l’épuisement une semaine sur deux. J’ai toujours aimé l’heptathlon. Peut-être que je m’y remettrais dans quelques temps mais, en ce moment, je n’ai pas la motivation nécessaire pour le haut niveau. C’est pour cela que la décision a été facile à prendre. »

A Pékin nous pourrons la croissé au détour des concours de la longueur et du triple. Des disciplines dans laquelle le prodige de Vaxjö se défend mais n’a jamais vraiment brillé. Peu importe, Klüft est motivée, le podium n’a qu’à bien se tenir. 

« Le saut en longueur va devenir ma discipline principale, reprend-elle. J’espère sauter au-delà de 7 mètres. Mais j’ai besoin de me concentrer sur autre chose pour apporter de la variété lors des entraînements, avoir un autre challenge. Je n’avais jamais porté trop d’attention au triple saut. C’est difficile mais sympa. Je vais tout faire pour bien m’entraîner dans cette discipline. Je suis consciente de pouvoir essuyer un échec à Pékin mais je ne dois pas m’en faire. J’ai dois prendre mes propres décisions, me laisser guider par mon cœur et vivre avec. »

N'hésitez pas a donner votre avis sur ce post en commentaire il ne sera que plus efficace :)

jeudi 20 mars 2008

Kenenisa Bekele aux Mondiaux de Cross à Edimbourgh

Kenenisa Bekele tentera de remporter un onzième titre de champion du monde de cross country à Edimbourgh le 30 mars. L'Ethiopien, qui avait abandonné l'an passé, a confirmé qu'il participerait bien aux championnats du monde.

Mondiaux de cross-country en Ecosse : le Maroc cherche le podium

Après les Mondiaux en salle à Valence, l’athlétisme national sera ce dimanche à l’heure d’une deuxième épreuve majeure du calendrier de l’IAAF : les championnats du monde de cross-country qui se dérouleront à Edinbrough en Ecosse.
Pour cette manifestation, le choix de la direction technique nationale, qui assume d’ailleurs pleinement ses responsabilités, a porté sur 21 athlètes, composant trois équipes : séniors hommes et dames et juniors garçons. La catégorie des juniors filles a été écartée et l’explication donnée par le DTN, Mustapha Aouchar, à ce propos est que cette sélection n’a pas de grandes chances de pouvoir franchir l’une des trois marches du podium.
Il est à rappeler que lors de la précédente édition, le contingent national avait ravi deux médailles par équipe : une d’argent pour les seniors messieurs et une de bronze pour les seniors filles.
Pour ces championnats du monde, Mustapha Aouchar nous a fait savoir que l’objectif est de faire sinon mieux, du moins égaler la performance de la précédente édition. Au vu du plateau relevé des engagés éthiopiens, kenyans…, la distinction en individuel sera difficile à réaliser, mais un podium par équipe reste jouable.

Le Togo au tournoi "Solidarité" athlétisme

Le Togo participera au tournoi de la ‘’Solidarité’’ d’athlétisme, prévu du 11 au 13 avril à Bamako (Mali), a appris APA vendredi, auprès de la fédération Togolaise d’Athlétisme (FTA).

« Nous serons au tournoi de la solidarité et qui aura à son programme seize épreuves féminines et dix huit masculines’’ , a expliqué à APA Issa Kolhy, le directeur technique de la FTA.

Le Tournoi de la « Solidarité » a été initié depuis les années 90 par cinq pays ouest africains (le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Togo) pour permettre à leurs athlètes de se retrouver.

La FTF a souhaité mettre en place une équipe nationale complète de cinquante athlètes qui feront le déplacement de Bamako. A cet effet, elle a organisé plusieurs compétitions pour préparer les athlètes togolais dont la dernière aura lieu les 29 et 30 mars et permettra de constituer l’équipe nationale du Togo.

Les athlètes togolais, selon Kohly, ont la bonne volonté de constituer une équipe complète mais le problème de moyens se pose car la FTA attend le concours du ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs et du Comité National Olympique Togolais (CNOT).

Les Togolais quitteront Lomé le 6 avril par la route.

« Nous comptons partir plutôt de Lomé puisque nous aurons à faire trois jours de route, ce qui permettra aux athlètes de récupérer avant le début de la compétition », a expliqué Issa Kohly.

Pas de Jeux Olympiques pour Pistorius



Le Sud-africain Oscar Pistorius, amputé des deux jambes, n'est pas autorisé à participer aux J.O de Pékin en août.
Pistorius, 21 ans, avait demandé à pouvoir s'aligner contre les valides, avec l'espoir en particulier de prendre part aux JO de Pékin, s'il était qualifié sur 400 m. Selon le rapport du professeur Brüggeman, les prothèses utilisées par Pistorius procurent au Sud-Africain un avantage sur les athlètes valides.

Arron renonce au relais à Pekin


Christine Arron a décidé de ne pas participer au relais des Jeux Olympiques de Pékin pour se consacrer aux 100 et 200m. La Française ne souhaite pas connaître la même mésaventure qu'aux Mondiaux d'Osaka. Et elle le dit.

La sprinteuse Christine Arron annonce son intention de ne pas disputer le relais 4x100 m des jeux Olympiques de Pékin, afin de se donner les meilleures chances en individuel sur 100 et 200 mètres. "Le doublé (100/200 m) reste l'objectif et c'est pour ça que j'ai dit que je ne ferai pas le relais", affirme-t-elle dans une interview au quotidien l'Equipe publiée dimanche.
Aux Championnats du monde d'Osaka en septembre 2007, le relais français avait été éliminé en séries après une mauvaise transmission de témoin entre Fabienne Béret-Martinel et Christine Arron. "A Osaka, j'ai été vachement déçue", explique Arron, "je ne peux pas concevoir de travailler avec des filles qui n'ont pas la franchise de reconnaître quand elles se plantent (...) Je ne peux pas travailler dans une ambiance où l'on se contente d'être médiocres. Dans un relais, on est quatre. Si chacune ne se sent pas individuellement investie de sa partie de course, ce n'est pas professionnel".
Christine Arron, qui a remporté six de ses neufs médailles internationales (Championnats d'Europe, du monde et JO) grâce au relais, s'étonne que l'on critique son choix pour Pékin: "Ce qui me manque aujourd'hui, ce ne sont pas des médailles en relais mais une médaille individuelle aux Jeux. (...) J'adore le relais et je serai ravie d'en faire s'il le faut, mais je ne veux pas qu'il empiète sur ma préparation. C'est clair et net", conclut la sprinteuse.

mercredi 19 mars 2008

Podium athlé JO Pékin : sondage


Les athlètes français qui seront sur les podiums aux mondiaux ? 

Votre espace pour laisser vos messages alors n'hésitez pas  :)

L'histoire de l'athlétisme : le départ, les pointes






N'hésitez pas à donner votre avis sur ce post il n'en sera que plus efficace 

le point sur : Manuela MONTEBRUN


Après s'être bloqué le sacrum au cours de son stage en Afrique du Sud ainsi qu'une blessure au pied gauche l'on empêché d'assurer une préparation optimum. Elle peaufine sa préparation en musculation et devrait faire son retour aux interclubs.

le point sur : Eunice BARBER


Elle a subie une opération au genou droit en septembre et reprend l'entrainement après une longue rééducation. Elle ne sait pas encore si elle disputera l'heptathlon ou la longueur au JO. Sa rentré reste à définir.

le point sur : Yohann Diniz


Après de nombreuses blessures et une préparation retardée, le vice champion du monde a reprit l'entrainement et part en Afrique du Sud en avril.

le point sur : Romain BARRAS


Tout juste sortie d'une blessure à la cheville gauche, il sort d'un gros travail hivernal et un stage en Afrique du Sud.

le point sur : Mehdi Baala


Après un retour forcé de son stage en Afrique du Sud, il devrait y retourner en avril et faire sa rentré au meeting de Villeneuve d'Asq le 27 juin sur 1500m.

le point sur : Vanessa Boslak


Finaliste mondiale à Osaka et un record à 4,60m, la perchiste S'entraine intensivement jusqu'en mai avec priorité donnée à sa préparation physique. Premier meeting à Noisy le Grand le 10 juin et interclubs.

Le cross caricature

le point sur : Sophie Duarte


Au top de sa forme, elle se prépare pour son premier 3000m steeple à Oslo le 6 juin après avoir participé aux interclubs le 3 et 4 mai.

le point sur : Romain Mesnil


Malgré un reste de blessure à l'épaule droite, le champion de France et vice champion du monde part en stage à Monaco du 25avril au 2mai.

Ghana - Jeux Jeux Universitaires Ouest-africains à Accra

Les premiers Jeux Universitaires de l'Afrique de l'ouest vont se dérouler à Accra du 22 au 29 mars, a-t-on appris mercredi de source officielle.

Plus de 400 étudiants d'une trentaine d'Universités de la sous-région vont se mesurer dans plusieurs disciplines sportives dont le football, l'athlétisme, le judo, la natation, le tennis et le volley-ball.

N'hésitez pas a donner votre avis sur ce post en commentaire il ne sera que plus efficace :)

le point sur : Leslie Djhone


peu d'entrainement mais de qualité avec de très bonnes sensations. Le recordman de France(44"46) termine un cycle foncier avant de réattaquer la vitesse. Il devrait faire son retour aux interclubs.

le point sur : Marc Raquil


après une longue série de blessures il vient de changer de club. Il vient en effet de rejoindre le Stade Sottevillais alors qu'il était auparavant à Neuilly Plaisance. Il part en Afrique du Sud le 13 avril et a actuellement repris un entrainement foncier important. On devrait le revoir courir aux interclubs.

le point sur : Ronald Pognon


écarté des compétitions durant 11 mois pour cause d'une déchirure à l'ischion gauche, il n'a pas pu se qualifier pour les mondiaux en salle mais a tout de même réalisé la 2e perf française avec 6"68 à Clermont après une décevante 3e place aux France. Il peut désormais se consacrer pleinement à sa préparation pour les JO ou l'on espère qu’il pourra à nouveau passer sous les 10". Il part en stage en Afrique du sud du 13 au 27 avril
et n'a pas encore définit de date de retour.

le point sur : Christine Arron


la recordwoman d'Europe en 10"73 a du déclarer forfait à quelques jours des mondiaux pour cause de blessure à la cuisse droite. Elle doit reprendre le chemin des pistes ce lundi en Martinique. Avec un chrono de 7"17 cet hiver en salle, Christine Aron reste confiante dans sa préparation pour les JO.
Son retour en compétition reste à définir.

le point sur : Murielle Hurtis


Perturbée par de nombreux contre temps dans sa préparation hivernale (seulement 7“26 sur 60m), elle a préféré déclarer forfait pour les mondiaux. Elle a reprit sa préparation notamment musculaire car elle présente un déficit dans ce domaine. On devrait la voir faire son grand retour au meeting de Berlin le 1er juin 
On la verra également au second tour des interclubs.

Le point sur : Ladji DOUCOURE


le finaliste aux Jeux Olympiques d'Athènes et champion du monde 2005 aurait du être présent à Valence mais il a préféré annuler pour cause de blessure au genou gauche. Il avait auparavant réalisé un chrono de 7"68 au 60m haies
aux Etats Unis. Il peaufine actuellement sa préparation en travaillant uniquement sur plat pour ménager sa blessure.
Il devrait en principe faire son retour sur 110m haies en juin et devrait également participer aux interclubs sur plat avec son club de Viry.

Chambers en Super league ????


Devant le refus persistant de la Fédération anglaise d'Athlétisme de le sélectionner pour les prochains JO, Dwain Chambers devrait signer aujourd'hui un contrat avec les Castelford Tigers en SuperLeague.

En effet, malgré sa médaille d'argent remportée aux championnats du monde en salle de Seville, le mois dernier sur le 60 metres, il ne sait toujours pas s'il pourra participer au JO de Pékin. Il a donc décidé de rebondir et de changer d'horizon en signant chez les Tigers, alors qu'il n'a jamais joué au rugby a treize.

Apres deux essais infructueux au football americain chez les 49ers de San Francisco (NFL) et les Sea Devils de Hambourg, le sprinteur qui aura 30 ans la semaine prochaine se lance un nouveau défi avec la ferme intention de prouver qu'il est devenu un sportif "propre" dans un des championnats les plus contrôlés au niveau du dopage.

Marathon de Dakar : 7 pays d'Afrique participent


 Le Marathon international de Dakar, organisé par la Fédération sénégalaise d’athlétisme et qualificatif aux championnats du monde 2008 au Brésil, verra la participation de 7 pays d’Afrique et sera couru sur une distance de 22 km samedi.

Les organisateurs qui ont bouclé un budget de 10 millions CFA (24.063 USD) pour cette manifestation sportive placée sous l’égide de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA) et de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF), se montrent déjà optimistes.

Mille concurrents prendront part au départ devant les grilles du palais présidentiel à 16 heures, a appris APA auprès du directeur administratif de la Fédération sénégalaise d’athlétisme, Jean Gomis.

"Nous comptons sur une participation de mille coureurs dans les deux épreuves des 22 km réservés aux professionnels et qui est une épreuve qualificative pour les championats du monde 2008 à Rio de Janeiro et les 10 km réservés aux amateurs.

Satisfait du rythme des inscriptions à 24 heures de l’événement, M. Gomis indique que le budget de 10 millions destiné à l’organisation, a été obtenu à partir de la subvention de l’Etat, du ministère des Sports et des loisirs, de l’IAAF et des sponsors

Les récompenses pour l’épreuve des 22 km vont de 500.000 CFA (1203 USD) pour les vainqueurs (garçons et filles) à 300.000 CFA (722 USD) pour les seconds et 200.000 CFA (481 USD) pour les garçons et de 150.000 CFA (361 USD) à 100.000 (240 USD) pour les filles classées 2è et 3è.