Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

dimanche 9 mars 2008

Reaction des athlétes des mondiaux en salle à Valence

Salim Sdiri

9e des qualifications du saut en longueur avec 7,78 m, éliminé : « A l’échauffement, j’étais bien. Mais pendant le concours, je n’étais pas dans mon assiette. Je n’ai pas du tout aimé la planche. Elle ne renvoyait pas et on perdait du jus dessus. C’est pour ça que personne n’est allé très loin dans le concours.
J’aurais peut-être dû prendre plus de risques par rapport à mes marques. Beaucoup d’athlètes étrangers sont venus me voir pour me demander des nouvelles. Ca m’a fait plaisir. Ils n’arrêtaient pas de me regarder et voulaient que je passe en finale. »


Martial Mbandjock

5e en demi-finales du 60 m en 6’’65, éliminé : « Ce n’est pas grave, je ne suis pas déçu. J’égale mon record personnel. Les autres mecs sont allés plus vite, c’est comme ça. Mon seul regret, c’est que je n’enchaîne pas dans les trente derniers mètres alors que c’est d’habitude mon point fort.
Je ne suis pas dégoûté mais il y a quand même une petite déception. Je suis très satisfait de ma saison en salle. On m’attendait au tournant et j’ai répondu présent. Je suis le n°1 français. Et cet été, ce sera autre chose. Le 100 m, c’est mon domaine… »



Teresa Nzola Meso Ba

9e des qualifications du triple saut avec 14,17 m, éliminée : « Je ne suis pas spécialement déçue. C’est le jeu, le sport. Je me fais sortir pour trois centimètres mais je n’ai pas de regrets car j’ai donné le meilleur de moi-même. C’est différent d’Osaka. Là, je me suis donnée à fond. Je suis neuvième, il n’y en a que huit en finale, c’est comme ça.
Je l’accepte tout à fait. Et je reviendrais encore plus forte la prochaine fois. »


Guillaume Eraud, 8e en série du 1500 m en 3’46’’11, éliminé : « J’étais hors de forme. Là, je suis mort. Dès le début de course, je n’étais pas bien. Mais j’ai quand même essayé. Je n’ai pas eu de bol, les gars ont bombardé dans ma série. Ma seule chance aurait été une course tactique. En fait, je suis mort depuis les Championnats de France et quand la forme redescend, c’est difficile de la retrouver.
J’ai mal aux mollets, c’est pour cela que je courais avec des chaussettes de contention. »


Mounir Yemmouni, 8e en série du 1500 m en 3’48’’26, éliminé : « Hier soir, j’ai mangé du poisson à l’hôtel. J’ai sans doute fait une intoxication alimentaire car je n’ai pas pu dormir de la nuit. J’avais très chaud puis très froid quelques minutes après. La nuit m’a vidé. Ce matin, je n’ai même pas pu finir mon footing tellement je me sentais mal. C’est dommage car sinon j’étais vraiment bien.

Aucun commentaire: