Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

mardi 1 avril 2008

Athlétisme, tournoi de la Solidarité

Qui pour battre la Côte d'Ivoire ? - Pour la première fois, les athlètes ivoiriens seront présents à cette compétition qui regroupe traditionnellement cinq pays : le Mali, le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et le Togo.

La Côte d'Ivoire sera donc présente à la 16è édition du Tournoi de la Solidarité qui se déroulera ce week-end au stade du 26 Mars (11-13 avril). L'annonce a été faite hier par le président de la Fédération malienne d'athlétisme (FMA) Idrissa Bâh, qui a animé une conférence de presse au stade du 26 Mars. "La Côte d'Ivoire a décidé de rejoindre la grande famille du tournoi de la Solidarité. C'est une bonne nouvelle pour tout le monde", a indiqué le premier responsable de la FMA avant d'ajouter que la participation de la Côte d'Ivoire ne pourra que rehausser le niveau de la compétition. Au lieu de 5 sélections nationales, la 16è édition du tournoi de la Solidarité mettra donc aux prises 6 pays : l'hôte de la compétition, le Mali et le détenteur du trophée, le Burkina Faso auxquels s'ajoutent la Côte d'Ivoire, le Niger, le Togo et le Bénin.

"C'est la troisième fois que le Mali abrite la compétition. L'année dernière, nous avons perdu la couronne devant l'hôte du tournoi, le Burkina Faso. Il faut absolument la récupérer cette année, mais je m'empresse de dire que notre objectif principal n'est pas le sacre, mais plutôt l'amélioration du niveau de nos athlètes. Cela est d'autant plus important pour la fédération que la sélection nationale doit participer au Championnat d'Afrique prévu en fin de mois à Addis-Abeba en Éthiopie", a insisté le président de la FMA en présence du coordinateur du tournoi de la Solidarité et 1er vice-président du bureau fédéral, Dramane Coulibaly et du Directeur technique national, Aliou Maïga. Aussitôt après la fin du Meeting de Bamako, dira Dramane Coulibaly, la fédération s'est mise au travail pour relever le défi de l'organisation d'une part et d'autre part, assurer une bonne préparation des athlètes appelés à défendre les couleurs nationales lors de cette 16è édition du tournoi de la Solidarité.

Toutes les dispositions ont été prises aussi bien du côté du département des sports que de celui de la commission d'organisation. L'État a fait de gros sacrifices en prenant en charge la restauration, l'hébergement et même le transport de certaines délégations. Mais, avouera Idrissa Bâh, le budget de la compétition n'est pas encore bouclé et il reste quelques petits problèmes à régler. Ces problèmes concernent notamment les perdiems des officiels de la Confédération africaine d'athlétisme qui doivent superviser la compétition. "Le temps presse, mais on va continuer à se battre pour trouver une solution à ces problèmes. Notre force est la solidarité qui existe au sein du bureau et entre les responsables et les athlètes. Je pense que nous allons nous en sortir", dira le président de la FMA, tout en insistant sur l'importance de la réunion dans la perspective du Championnat d'Afrique.

Quelles sont les chances de médaille du Mali ? "Les chances de médaille de l'Équipe nationale sont réelles", répondra le DTN Aliou Maïga qui mise sur un certain nombre d'épreuves pour faire la différence. Parmi ces disciplines on peut citer, entre autres, les courses de fond et de demi-fond, les lancers, les sauts d'obstacle et en longueur et le sprint. "Dans ces différentes épreuves, notre stratégie consistera à aligner les athlètes qui ont sensiblement le même niveau. Cela devrait nous permettre d'engranger le maximum de médailles", expliquera le Directeur technique national avant de préciser que le programme du tournoi comporte 34 épreuves (18 pour les hommes contre 16 pour les femmes).

Aucun commentaire: