Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

mardi 1 avril 2008

Exercices respiratoires pour réguler le stress

Voici un premier exercice respiratoire simple et efficace pour réguler le stress et apporter un plus, dans la pratique sportive mais également au quotidien.

Parce que la respiration est un point-clef du bon fonctionnement de notre organisme, ça vaut la peine de s’y attarder un moment !
Le diaphragme, muscle respiratoire qui sépare le thorax de l’abdomen descend à l’inspiration et monte à l’expiration. Lorsque son mouvement est entravé, il ne joue plus correctement son double rôle d’oxygénation et de brassage abdominal (massages des organes internes pour favoriser le transit intestinal, entre autres).

Toute tension abdominale chronique (Le corps garde en mémoire sous forme de tensions musculaires certains chocs, traumatismes, émotions diverses) ou passagère (par exemple le stress d’une course) réduit, voire empêche la respiration normale.
Ce qui implique évidemment pour le coureur une moins bonne efficacité !

Pour une respiration normale et complète, le volume abdominal doit être libre et détendu, d’où l’intérêt de cet exercice de respiration relaxante ci-dessous qui permet de mieux s’oxygéner et d’agir sur les tensions afin de réguler la charge émotionnelle.

Respiration abdominale profonde : 
- Expirer (souffler, chasser l’air) en creusant le ventre 
- Inspirer (prendre de l’air) en gonflant le ventre
Seul le ventre doit bouger, pas le reste du tronc. Pour bien sentir l’exercice la première fois, il est plus facile d’être allongé(e). Répéter 3 à 10 fois, lentement, sans bloquer la respiration.
Il peut ensuite être réalisé également assis ou debout, dans n’importe quelle situation au quotidien.

A utiliser sans modération ! Attention toutefois car la tête peut tourner du fait d’un apport d’oxygène plus important. 
Comme tout entraînement, cela peut demander un certain nombre de répétitions avant d’assimiler cette technique.

Si pour vivre il faut respirer, pour bien vivre il faut bien respirer !

Aucun commentaire: