Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

mardi 1 avril 2008

Le 100m épreuve reine : histoire et explications




L’épreuve reine qui couronne la personne la plus rapide sur terre.
La compétition finale se déroule entre les huit athlètes ayant obtenu les meilleurs temps lors des courses éliminatoires.
La compétition finale se déroule entre les huit athlètes ayant obtenu les meilleurs temps lors des courses éliminatoires.

Les premiers champions olympiques du 100 m furent américains : Thomas Burke chez les hommes sacré en 1896 couvrant la distance en 12”00 et Elizabeth Robinson chez les femmes en 1928, en 12”20.

Depuis le 1er janvier 2003, un seul faux départ est autorisé.

Pour bien réussir un 100 m, le sprinteur doit coordonnner trois phases :
- le jaillissement des blocks
- la poussée- le passage en cycle avant.

Sa vitesse passera de 34,2 km/h aux 20 m à 39,6 km/h aux 40 m. Avant la fin, elle augmente encore quelque 3 km/h !

Une foulée complète dans le 100 m peut aller jusqu’à 2,40 m !

On doit le ‘crouch start’ en sprint (départ accroupi) à un général américain, Charles Sherill.

Athlète accompli, il participa en 1888 à une course sur herbe avec un départ accroupi en s’appuyant sur ses mains.

Thomas Burke fut le premier athlète à introduire ce geste lors du départ du 100 m aux Jeux d’Athènes en 1896 où il s’imposa en 12 secondes.

Deux entraîneurs américains, George Breshnahan et William Tutlle, sont à l’origine des starting blocks en 1928.

Utilisés en compétition dès 1933, ils furent introduits aux Jeux de 1948 dans les courses du 100, 200 et 400 m.

Un anémomètre, utilisé depuis 1938, est un appareil qui mesure et enregistre la vitesse du vent.
Il est utilisé pour les courses de moins de 200 m, pour le saut en longueur et le triple saut.
La vitesse d’un vent arrière favorable doit être inférieure à 2 m par seconde pour homologuer un record !

- La photo-finish mise en place aux Jeux Olympiques de 1932 a subi des grandes transformations technologiques et permet maintenant un contrôle au millième de seconde.

Indispensable en sprint et en demi-fond, elle permet de départager des athlètes chronométrés dans le même centième.

Deux clichés, un depuis la corde, l’autre depuis l’extérieur de la piste, sont pris simultanément.

Les juges examinent la ligne d’épaule et la poitrine des athlètes.

Celui dont le buste est le plus en avant, est déclaré vainqueur.

Sept géants du 100 m

- Thomas Burke USA en 1896 en 12”00

- Jesse Owens USA en 1936 en 10”2

- Jim Hines USA en 1968 en 9”95

- Calvin Smith USA en 1983 en 9”93

- Carl Lewis USA en 1991 en 9”86

- Maurice Greene CAN en 1999 en 9”78

- Asafa Powell JAM en 2004 en 9”77

- Justin Gatlin USA en 2006 en 9”76


Le record du monde du 100 m n’a été battu que trois fois en finale olympique (Bob Hayes l’égalisa en 1964 à Tokyo) :

Jim Hines fut le premier à l’établir en 1968 à Mexico en couvrant la distance en 9.95 (cela sur une piste synthétique).

Deux autres athlètes l’ont réussi après lui :
- Carl Lewis en 1988 après la disqualification de Ben Johnson
- Donovan Bailey en 1996.



Faits marquants sur 100 m

Hommes

- Premier record du monde du 100 yards : 9.1 établi par Bob Hayes USA
en 1963 sur une piste synthétique.

- Premier record du monde du 100 m : 9.9 par Jim Hines USA aux J.O. de 1968 à Mexico.

- Premier au-dessous la barre des 10 secondes avec chronométrage électronique :
9.95 par Jim Hines en 1968

- Le record du monde le plus long : 10.2 établi par Jesse Owens en 1936 pendant 20 ans !

- Le plus de fois sous la barre des 10 secondes : 43 fois par Maurice Greene USA.

- Plus jeune champion Olympique : 19 ans Reggie Walker AFS en 1908.

Femmes

- Le record du monde le plus long :
11”6 établi par Helen Stephens USA en 1935 pendant 13 ans.

- Plus jeune championne olympique : 16 ans Betty Robinson USA en 1928.

- La championne Olympique la plus âgée : Fanny Blankers-Koen HOL en 1948 à 30 ans.

FAUX DEPART

Depuis janvier 2003, un premier faux départ est accepté, le deuxième est éliminatoire !

Aucun commentaire: