Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

vendredi 11 avril 2008

Maurice Greene accusé de Dopage


Quelques mois après l’affaire Marion Jones, c’est une autre super star américaine de l’athlétisme qui se retrouve au cœur du scandale. Maurice Greene, qui n’a jamais été testé positif au cours de sa carrière, aurait eu recours au dopage. Le New York Times rapporte qu'un témoin clé, appelé «source A», de l'enquête sur le dopage menée par les autorités américaines aurait approvisionné en substances interdites l’ex-sprinteur. Angel Guillermo Heredia, qui a accepté de coopérer avec la police après que sa responsabilité a été reconnue dans des trafics de drogue et de blanchiment d’argent, a donné au parquet le nom de nombreux sportifs de haut niveau, la plupart étant entraînés par le sulfureux Trevor Graham. Parmi ses clients, il a notamment identifié 12 athlètes qui ont remporté 26 médailles olympiques et 21 titres de mondiaux ! Marion Jones, récemment condamnée, en faisait partie, tout comme Maurice Greene.
Des preuves tangibles
L’ex-trafiquant ne s’est pas contenté d’accusations dans le vide. Ce dernier a fourni aux enquêteurs des échanges de courriels décrivant des régimes de dopage, des copies de chèques annulés, des enregistrements téléphoniques, des rapports de livraison et des analyses de sang et d'urine. Le célèbre quotidien new-yorkais affirme ainsi avoir obtenu la copie d'une transaction bancaire de 10 000 $ de Greene à un membre de la famille d'Heredia, deux rapports d'analyse sanguine comportant le nom et l'âge de Greene, ainsi qu'un courriel d'un ami proche de l'ex-détenteur du record du monde du 100 m dans lequel on peut lire : «Angel, voici les résultats de Maurice. Désolé pour le délai.» Jusque-là toujours passé au travers des gouttes, Greene risque de se retrouver prochainement dans l’œil du cyclone. Pour le moment, l’ex champion olympique a décidé de rester muet.
L’IAAF dans l’embarras
Au vu du précédant Marion Jones, il est probable que Greene ait à rendre ses nombreuses médailles. Double champion olympique, l’Américain est le premier homme à avoir réalisé le doublé 100-200 m lors des Mondiaux de Séville en 1999. Il est par ailleurs descendu sous les 10 secondes sur 100 m à 52 reprises au cours de sa carrière. Cependant, Heredia précise que Greene n’a fait appel à lui qu’à partir de la saison 2002, alors qu’il venait de perdre le titre «d’homme le plus rapide du monde» au profit de Tim Montgomery et après avoir été battu à plusieurs reprises par Dwain Chambers. Gêné par des blessures à répétition en 2003, Greene est revenu sur le devant de la scène l’année suivante où il courut le 100 m en 9’’87, un temps qu’il n’avait plus réalisé depuis trois ans… Heredia affirme également que l’athlète, actuellement âgé de 33 ans, aurait tout arrêté après les JO d’Athènes en raison de l’intensification de l’enquête Balco. Retiré des tartans depuis février dernier, Greene a été nommé ambassadeur de l’IAAF. Un choix que la Fédération internationale d’athlétisme doit fortement regretter aujourd’hui…

Aucun commentaire: