Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

lundi 7 avril 2008

Romains Mesnil son engagement dans les droits de l'homme au Tibet

Le perchiste Romain Mesnil a estimé n'être pas entendu par le Comité international olympique (CIO).
Initiateur de l'engagement des sportifs français en faveur des droits de l'Homme, Mesnil espère encore que ce dernier donnera son aval au port du badge appelant à un "monde meilleur." "Je suis un peu écoeuré. Je tiens encore parce que cela vaut le coup de se battre. Mais on n'est pas entendus par le CIO", a confié l'athlète français.


Q: Les événements de lundi à Paris vous donnent-ils encore envie de vous engager?
R: "Je suis un peu écoeuré. Je tiens encore parce que cela vaut le coup de se battre. Mais on n'est pas entendus par le CIO. Lundi à Paris, on était pris entre deux feux et c'est pourquoi il faut que le CIO nous soutienne. Les sportifs ont voulu porter le badge, on leur a fait comprendre qu'il ne valait mieux pas... Maintenant, il faut que des décisions soient prises. Le CIO nous met dans une situation délicate en ne prenant pas position. (Autoriser le port du badge) ce serait une chance pour le CIO de renouer avec les valeurs de l'olympisme."

Q: Le badge français appelant à "un monde meilleur" n'est donc pas obsolète pour vous?
R: "Non, il n'est pas remis en question par les événements de lundi. Il faut même que le message soit écrit en plus gros. La commission des athlètes de haut niveau est en contact avec des sportifs étrangers. David Douillet (son président) a pris contact avec les Allemands et par ailleurs demandé un rendez-vous à Jacques Rogge (président du CIO). Moi, je vois avec Stéphane Diagana ce que l'on peut faire au niveau de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF). Il faudrait l'unité de tous les sportifs mondiaux."

Q: N'avez vous pas peur que la douche froide de lundi ne refroidisse complètement beaucoup de sportifs?
R: Non, je pense que certains n'ont plus envie de penser à ça mais qu'ils ont envie que le projet (du badge) soit réalisé. Moi même, c'est fini ce que je viens de faire pendant les 15 derniers jours. Maintenant, les athlètes doivent rester à leur place. C'est difficile de prendre position. Ce n'est pas à nous de dire: +le Tibet doit être libre+. C'est pour cela que l'on porte un badge qui défend en général les valeurs de l'olympisme."

Aucun commentaire: