Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

vendredi 1 août 2008

Dernier arrêt avant Pékin

Les Championnats de France d'Albi, qui débutent ce jeudi, marquent l'ultime grand test avant les Jeux Olympiques de Pékin. Outre la couronne nationale, l'objectif des athlètes tricolores lors du rendez-vous tarnais sera de se rassurer pour certains, de faire le point pour d'autres et surtout pour les retardataires de réaliser enfin les minimas. Après, il sera trop tard.


Pour Christine Arron (au centre), comme pour d'autres, Albi est un rendez-vous capital (L'Alsace).
Le dernier sprint est lancé. Sur la route des JO de Pékin, qui se rapprochent désormais à grandes foulées (début dans deux semaines), les athlètes tricolores passent un test d'importance lors de ces Championnats de France d'Albi. A commencer par ceux en quête des précieux minima. Martial Mbandjock, candidat au 100 mètres, est passé tout près du sésame vendredi dernier à Saint-Denis, lors de la 4e étape de la Golden League, avec un temps de 10"17, à quatre petits centièmes du chrono demandé par la FFA (10"17). "Ce serait une grosse déception de ne pas faire les minima, je les ai en tête depuis le début de la saison. Je tourne autour mais je suis presque persuadé que je vais les faire", affirmait-il au soir de sa performance du Stade de France.

Pour l'instant, seul Ronald Pognon a gagné son billet pour la Chine et la présence de Mbandjock à ses côtés sur la distance reine serait évidemment la bienvenue. Surtout dans une période où le sprint français grimace. Chez les dames, à l'exception de Christine Arron, forte d'un temps de 11"07 en 2007 et pré-sélectionnée en raison de sa 6e place obtenue lors des Mondiaux d'Osaka l'année dernière, aucune fille n'a pu courir la distance cette saison en 11"19 au moins, le chrono requis.

La Reine Christine tentera par ailleurs de réaliser les minima sur 200 m (22"72) alors que son meilleur chrono de la saison plafonne à 23"40 (à Tanger, le 13 juillet, ndlr). Pour la Guadeloupéenne, désireuse de doubler 100-200 à Pékin, le temps de lever les incertitudes sur sa méforme et ses fatigues (mentales et physiques) répétées, est venu. Elle ne tardera pas à le savoir (début des séries vendredi soir).

Aucun commentaire: