Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

jeudi 7 août 2008

La guerre du sprint est lancée

La guerre du sprint entre les Etats-Unis et la Jamaïque, des doublés possibles en demi-fond et, au-dessus de tout, l'attente paroxystique de la Chine pour son champion du 110 m haies Liu Xiang, composent les thèmes majeurs du programme d'athlétisme aux JO de Pékin.

Les descendants d'esclaves de Jamaïque avaient fait irruption dans le concert olympique en dominant les épreuves de sprint court et long aux JO de Londres, en 1948, un passeport pour une île qui n'avait pas encore accédé à l'indépendance.

La nation du reggae avait au cours des décennies nourri la tradition, en produisant de grands talents comme Lennox Miller, Don Quarrie et Merlene Ottey.

Cette fois, elle affiche une densité incroyable pour un pays d'à peine 3 millions d'habitants, preuve que l'athlétisme, universel par nature, est essentiellement un sport régional dans son expression élitiste.

Jamaica. La terre du bois et de l'eau est plus que jamais, désormais, celle des pur-sang formés dans les Colleges locaux et qu'on lâche sur des pistes synthétiques. A Kingston, on envisage sereinement un doublé sur la distance reine du 100 m avec Usain Bolt, le nouveau détenteur du record du monde (9.72), et Asafa Powell, son prédécesseur su les tablettes planétaires.

Certes, la grande Amérique n'est pas dépourvue dans ce combat de titans avec le triple champion du monde (100/200/relais 4X100 m) Tyson Gay et la libellule Allyson Felix (200 m). Mais c'est bien la fin de l'arrogance américaine qui n'avait plus de limites depuis la disparition des sprinteurs scientifiques des pays de l'Est.

Les "Stars and Stipes" auront d'ailleurs intérêt à soigner leurs passages lors des relais du tour de piste s'ils ne veulent pas subir la loi d'équipe des athlètes au maillot jaune et vert.

Aucun commentaire: