Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

mercredi 5 novembre 2008

Marion Jones dit à Oprah être coupable "de ne pas s'être aimée assez"


L'étoile déchue de l'athlétisme américain, Marion Jones, affirme qu'elle pense souvent qu'elle aurait remporté des médailles d'or aux Jeux olympiques de 2000 à Sydney et ce, même si elle n'avait pas consommé un stéroïde surnommé "the clear".
"Je me demandais souvent, 'Eh bien, si on ne t'avait pas donné 'the clear' penses-tu que tu aurais gagné quand même?, a déclaré Jones, à sa première entrevue depuis sa sortie de prison, lors de l'émission du talk-show de Oprah Winfrey qui a été diffusée mercredi.
"Je réponds habituellement, 'Oui'."
Jones, 33 ans, a présenté des excuses à ses coéquipières et a lu, les larmes aux yeux, une lettre qu'elle a écrite en prison dans laquelle elle déclare à ses enfants qu'elle a menti aux procureurs fédéraux parce qu'elle ne s'aimait pas assez pour dire la vérité.
Jones a décrit comment les procureurs lui ont montré un échantillon d'un stéroïde et lui ont demandé si elle en avait pris. Elle a indiqué avoir aussitôt reconnu le produit comme étant celui que son ancien entraîneur, Trevor Graham, lui avait donné, mais elle a menti.
"J'avais décidé que j'allais mentir et tenter de cacher ce que j'ai fait, a déclaré Jones durant l'émission de Winfrey, qui était enregistrée. Je savais que toutes mes performances seraient remises en question."
Elle a prétendu qu'elle croyait que le produit était de l'huile de lin et que ce sont les procureurs qui lui avaient appris que c'était en fait un stéroïde.
Jones a été libérée d'une prison fédérale du Texas, le mois dernier, après avoir purgé la majorité de sa peine de six mois. Elle a écopé celle-ci pour avoir caché s'être dopée et pour son rôle dans un réseau de fraude par chèques.
Jones a finalement admis à la cour fédérale qu'elle avait consommé "the clear" de septembre 2000 à juillet 2001. Elle a été dépouillée des trois médailles d'or et des deux médailles de bronze qu'elle avaient remportées à Sydney.
Jones a déclaré à Winfrey que sa peine était juste, tout comme la perte de ses médailles, à cause des "points d'interrogation" liés à ses performances. Elle a dit avoir l'intention de ne plus jamais courir et vouloir trouver un moyen pour amener les jeunes à prendre de meilleures décisions qu'elle.
"Je ne peux plus me cacher derrière l'athlétisme, a dit Jones. Dans le passé, j'étais Marion Jones, l'athlète. ... Je n'ai plus cette façade aujourd'hui. J'ai vraiment dû apprendre qui j'étais et pourquoi j'ai fait certains choix."
Les coéquipières de Jones au sein du relais américain ont déposé un appel au Tribunal arbitral du sport dans l'espoir de récupérer leurs médailles olympiques des Jeux de 2000. Le CIO a disqualifié ses coéquipières, tout en reconnaissant qu'aucune d'entre elles n'avait enfreint des règles.
Poussée à le faire par Winfrey, Jones s'est excusée auprès de ses coéquipières d'avoir menti aux procureurs.
"Quand j'ai mis le pied sur cette piste, je pensais que tout le monde était propre, moi y compris, a déclaré Jones. Je m'excuse d'avoir mis tout le monde dans le pétrin.
"J'essaie d'aller de l'avant. J'espère que tout le monde pourra faire de même."

Aucun commentaire: