Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

mercredi 5 novembre 2008

Meilleurs athlètes de la saison Bekele, Dibaba, Jelimo et Mbango portent les espoirs de l’Afrique


Les meilleurs athlètes de la saison 2008 seront connus dans les prochaines semaines, lors du gala qui se tient traditionnellement à Monaco, en présence du Prince Albert 2 et du président de l’IAAF, Lamine Diack. La Salle des Etoiles du Club Sporting d’été de Monte-Carlo offrira ainsi son cadre enchanteur à ce rendez-vous des « Etoiles » de la piste mondiale.

La saison qui vient de s’écouler a été marquée par de grandes performances sur les pistes du monde. Et c’est à Pékin que la première discipline olympique a connu son apothéose avec les records du monde établis par le Jamaïcain Usain Bolt au 100m, 200m et 4x100m. Incontestablement, le jeune prodige Jamaïcain a survolé la piste. Bolt, c’est trois chronos de folie (9"69 sur 100 m, 19"30 sur 200 m et 37"10 sur 4x100 m) et autant de médailles d’or. C’est aussi une attitude, une décontraction, un sens du spectacle. Au-delà de sa victoire et de son temps sur la ligne droite, on se souviendra surtout de son pas de danse entamé avant la ligne d’arrivée. Ou encore de sa course derrière Asafa Powell après lui avoir transmis le témoin au 4x100 m. Avant même ses courses, le public du Nid d’oiseau savait déjà qu’il allait avoir droit à un one man show. Et il s’en délectait.

La Russe Yelena Isinbayeva a amélioré son record du monde du saut à la perche en franchissant 5,05 m peu après avoir glané son deuxième titre olympique, en finale à Pékin. Elle reste la seule femme à avoir franchi une barre à plus de 5 mètres. Le Jamaïcain et la Russe seront les grands favoris.

L’Afrique a bien joué sa partition au cours de la saison 2008, lors des championnats continentaux à Addis-Abeba et des autres grandes échéances internationales. L’Ethiopien Kenenisa Bekele, sa compatriote Tirunesh Dibaba, la Kenyane Pamela Jelimo et la Camerounaise Françoise Mbango sont retenus parmi les prétendants.

Bekele dans la légende

L’Ethiopien Kenenisa Bekele est entré dans la légende en devenant le 6e athlète à réussir le doublé 5000m-10000m lors de la même olympiade.

Il y a eu Haïle. Il y aura désormais Kenenisa. Sur les traces d’un doublé 5000m-10000m, Kenenisa Bekele n’a pas failli dans sa quête du graal. Mis sur orbite par son frère Tariku dans le dernier quart de la course, le champion olympique du 10000m a fait encore preuve de sa désarmante facilité et rapidité dans la dernière boucle pour dominer les kenyans Eliud Kipchoge et Edwin Cheruiyot Soi. L’Ethiopien glane ainsi son troisième titre olympique (il était tenant du titre du 10000m) et établit un nouveau record olympique en 12’57"82.

La reine, c’est Dibaba

Tirunesh Dibaba a décroché l’or olympique sur 5 000m, une semaine après son triomphe au 10 000m, damant surtout le pion à sa compatriote et grande rivale Meseret Defar. Entre les deux femmes, la concurrence était ouverte depuis trois ans, depuis le doublé 5 000-10 000 de Dibaba aux Mondiaux d’Helsinki. Dibaba s’est imposée, esseulée, en 15’41’’40, alors que Defar est arrivée quatre secondes plus tard. Avec cette deuxième médaille d’or, l’Ethiopienne est devenue la première fondeuse à réaliser un tel doublé aux Jeux Olympiques. Déjà quadruple championne du monde - sa première couronne remonte aux Mondiaux de Paris en 2003 - elle possède à seulement vingt-deux ans, un palmarès impressionnant.

Pamela Jelimo, 3e temps de l’histoire au 800m

Illustre inconnue en début de saison, la Kenyane Pamela Jelimo a établi la 3e performance de tous les temps sur 800m en s’imposant le vendredi 29 août 2008 sur la piste de Zurich (1’54’’01).

Dans l’histoire, seules la Tchèque Jarmila Kratochvila, qui a établi le record du monde (1’53’’28) le 26 juillet 1983 à Munich en Allemagne, et la Soviétique Nadezhda Olizarenko (1’53’’43) ont couru plus vite que Jelimo. La Kenyane âgée de 19 ans améliore par la même occasion, sa précédente meilleure performance mondiale établie en finale des Jeux Olympiques à Pékin (1’54’’87). Et pour boucler la boucle, Pamela Jelimo a remporté sur la piste du stade Baudoin de Bruxelles, la sixième manche de la Golden League, en signant un chrono de 1’55’’16 sur 800 m. C’est le record du meeting. Cette victoire lui permet de décrocher, seule, le jackpot d’un million de dollars réservé aux athlètes s’étant imposés à six reprises en Golden League. La Camerounaise Françoise Mbango (15,39m au Triple saut), sacrée en 2004 à Athènes, a récidivé à Pékin en accédant sur la plus haute marche du podium olympique. Une grosse performance pour cette battante qui a eu le temps de « goûter aux délices d’une maternité » avant de reprendre la compétition.

A ce jour, les Africains qui ont été sacrés meilleurs athlètes du monde sont chez les hommes, l’Algérien Noureddine Morceli (1994), l’Ethiopien Haile Gebrselassie (1998), le Marocain Hicham El Guerrouj (2001, 2002, 2003) et l’Ethiopien Kenenisa Bekele (2004, 2005). Chez les dames, la Sud-Africaine Hestrie Cloete (2003) et l’Ethiopienne Meserat Defar (2007) sont les seules Africaines à avoir connu ce privilège.

Aucun commentaire: