Voici un blog consacré à l'athlétisme, son actu, les athlètes pro comme les amateurs, les techniques, les championnats et tout ce qui s'en rapproche et créer une communauté d'internautes fan d'athlé pour partager des opinions, des objectifs et tout autres info.

N'hésitez pas à donner votre avis dans les différents post, ce blog est fait pour ça :)

jeudi 7 mai 2009

Radcliffe n'est pas sur d'être présente aux mondiaux de Berlin

La détentrice du record du monde du marathon nous a confié qu'elle ne serait peut être pas remise de son opération au pied droit pour participer aux mondiaux d'athlétisme en aout à Berlin. Elle déclare que son programme d'entrainement pourrait ne pas être complet d'ici aout.

Liu Xiang peut être de retour sur les pistes depuis les JO

Xiang Liu le champion olympique du 110 mètres haies en 2004 qui souvenons nous lors des JO chez lui à du déclarer forfait suite à une blessure devait courir pour la première fois pour des étudiant d'une zone fortement touchée par le séisme de mai 2008. Liu doit se rendre à Beichuan, dans la province du Sichuan pour l'anniversaire du tremblement de terre de magnitude 8 du 12 mai 2008. Liu doit participer à une réunion caritative pour l'inauguration d'une nouvelle école dans laquelle il fera un cours de sport avec une démonstration sur les haies.

mercredi 6 mai 2009

Ronald Pognon de retour sur 100 mètres

Le détenteur du record de France du 100 mètre en 9'99 sera de retour sur les pistes vendredi pour la réunion de Dohan première étape du Super Grand Prix. Le sprinteur a disputé un 200 m en 21.82 lors des interclubs le week-end dernier.

Adidas ne connais pas la crise et continue son sponsoring

Ayant un bénéfice en chute de 97 % pour le premier trimestre 2009, le groupe allemand continue à soigner ses champions à l'opposé de Nike et Puma.
Fini l'euphorie des grandes Jeux Olympiques à Pékin. Aujourd'hui elles plongent les unes après les autres dans la crise. Mardi c'était au tour d'Adidas de donner de mauvaises nouvelles : bénéfice en chute de 97 % ce qui représente environ cinq millions d'euros au premier trimestre et un chiffre d'affaires en recul de 2 % équivalent à 2.6 milliard d'euros. Avec des ventes qui s'effritent, comme pour les autres grands du secteur (Nike et Puma) ont fait entendre le même son de cloche ces dernier mois.
Adidas à pourtant annoncé un plan d'économies de 100 millions d'euros. De son côté, Puma va ramener ses investissement à 70 millions cette année contre 119 millions en 2008. Peut-on dire que les pointes d'or des champions sont finies ? Peut être pas "nous n'allons pas réduire nos action de marketing sportif" à expliqué Adidas. Les autres marques, elles font le ménage parmi les champion, ainsi Nike à résigné avec Ribéry jusqu'en 2014.

Tyson Gay prend de l'assurance

Le champion du monde en titre des 100, 200 m et 4x100 m Tyson Gay a donné des signes de retour en forme dimanche à Austin sur 400m. L'Américain, qui restait sur plusieurs mois sans courir suite à son échec à Pékin, a bouclé le tour de piste en 45''57. Il courait son deuxième 400 m de l'année et a réalisé sa meilleure performance personnelle sur la distance.

Il n'a pas pour autant remporter la course, puisqu'il a dû céder face à Tabarie Henry (45''09) et Lionel Larry (45''27). L'été 2008 de Gay avait été gâché par une blessure à l'ischio-jambier gauche contractée le 5 juillet en quart du 200 m des sélections américaines. Pas suffisamment rétabli aux JO de Pékin, il avait été éliminé en demi-finale. Victorieux sur 200 m à Gateshead fin août, Gay avait mis un terme à sa saison pour se soigner. Il devrait faire sa première grande compétition à New York le 30 mai. Il est évidemment en pleine préparation pour la défense de ses trois titres lors des prochains Championnats du monde, en août à Berlin.

Usain Bolt légèrement blessé dans un accident de voiture

Bolt le triple champion olympique des Jeux de Pékin, a été blessé dans un accident de la route. Le Jamaïcain conduisait une grosse cylindrée allemande au moment de l'accident survenu mercredi après-midi sur la Highway 2000, l'une des autoroutes les plus récentes de Jamaïque. «Je vais bien», a déclaré Bolt en sortant de l'hôpital pour rentrer chez lui, avec seulement quelques pansements aux pieds.

Selon la police, la voiture aurait glissé sur la chaussée mouillée avant de se retourner. Le ministre des Sports Olivia Grange a annoncé que les blessures de Bolt, n'étaient pas graves. Il devrait participer à une réunion d'athlétisme ce week-end à Kingston.

Quand courir nu devient une mode Nick Symmonds s'y met

Nick Symmonds ce coureur de demi-fond américain a de l'humour… Il participe à une vidéo publicitaire délirante où il court totalement nu. Ah si j'oubliais les chaussures tout de meme.

Romain Mesnil n'est pas le seul à y penser. Aux Etats-Unis aussi, les adeptes du track and field (athlétisme) ont leur beau gosse qui court nu. Nick Symmonds et est, lui, non pas perchiste mais spécialiste du demi-fond. À 25 ans, Nick peut déjà se vanter d'un palmarès non négligeable puisqu'il avait remporté en juin dernier le 800 m des sélections olympiques américaines avant de manquer d'un cheveu une qualification pour la grande finale de Pékin.
Toujours est-il qu'en plus d'être super mignon et super musclé, ce natif de l'Idaho a visiblement de l'humour et pas mal de recul sur lui-même. Il est en effet l'un des protagonistes d'une publicité du genre ovni lancée sur le net par Nike pour promouvoir une ligne de chaussures de running. Bienvenue dans un camp d'entraînement à la course à pied très spécial, nudiste, perdu en pleine campagne, dans un lieu dit appelé «La butte de l'ours». C'est à déguster dans la vidéo ci-dessous. Vous constaterez d'ailleurs que chez Nick, tout est dans la torsion de chaussure...

Usain Bolt : des bêtises d'ado

Il y a une semaine l'homme le plus rapide du monde sur 100 mètres se met en évidence. Dans les rues de Boston le Jamaïcain triple médaillé d'or à Pékin a déclenché l'hystérie et la folie des teenagers américains lors de cette opération de com. organisée dans les rues de cette cité par Puma.
Usain Bolt se plante au volant de sa BM sur une petite route de la Jamaïque, la photo de la voiture fait le tour de la planète accompagnée d'inévitables commentaires : « Quand Bolt va-t-il sortir de l'adolescence ?
On prédit au sprinter Jamaïcain un record sous les 9 60, mais on est moins certains de son avenir sur le plan business et marketing.
L'homme donne des sueurs froides à ceux qui ont investi sur son image ou tout simplement sur sa future participation à un meeting évalué désormais à 200 000 dollars (contre 75 000 pour Maurice Greene). Il y a peu on laissait entendre que Bolt serait le premier athlète à gagner 10 millions de dollars par an alors qu'avant lui Marion Jones n'a pu faire mieux que 3 millions de dollars.
A Boston il a réalisé une séance photo pour le couturier Gucci alors qu'il est sous contrat Puma qu'il lui verse la somme de 1,5 millions de dollars.
Si Bolt apprend vite sur la piste, il va devoir apprendre vite, très vite son métier d'homme d'affaire afin de ne pas gaspiller l'extraordinaire potentiel économique qu'il représente.
Bolt n'a sans doute pas eu le temps de grandir et de se faire une idée du monde qui l'entoure. Son investissement dans le sport lui laissera-t-il le temps de se forger une personnalité digne de son statut d'athlète afin qu'il puisse capitaliser sur son image ?

La Ligue Nationale d'Athlétisme survivra

L'avenir de la Ligue nationale d'athlétisme (LNA) est plus que compromis, Bernard Amsalem, le président de la Fédération française, à même annonce l'arrivée imminente d'un nouveau partenaire pour succéder à Lagardère. Stéphane Diagana, lui, s'apprête à céder la présidence à Bruno Marie-Rose.

La Ligue nationale d'athlétisme (LNA) et Stéphane Diagana, c'est fini. Ce vendredi, à l'occasion de l'Assemblée générale de la Ligue, le champion du monde 1997 du 400 m haies, en poste depuis 2007, quittera ses fonctions. Un évènement pour la jeune LNA, qui s'ajoute au départ de son principal bailleur de fonds, Lagardère. Autant de défections, il n'en fallait pas plus pour annoncer la disparition d'un circuit national, qui, il faut bien le dire, peine à trouver sa place depuis sa création et que les athlètes eux-mêmes boudent de plus en plus, à l'image d'un Ladji Doucouré, pourtant capitaine de l'équipe de France, qui annonçait récemment son intention de prendre ses distances avec la Ligue, incompatible avec son calendrier: "Cette année, je ne veux pas me tromper d'objectif, a expliqué le champion du monde 2005 du 110 m/haies. Soit j'étais dans l'obligation de courir trois meetings LNA en France, soit j'allais chercher la concurrence à travers la Golden League. J'ai opté pour la deuxième solution."

Un constat que Bernard Amsalem, dans le contexte d'un athlétisme français entre deux eaux, bat en brèche: "Contrairement à ce qu'une certaine presse française a annoncé, la Ligue professionnelle ne prend pas l'eau, souligne-t-il, plus offensif que jamais sur le sujet Malgré les vicissitudes de la crise économique, elle surnage et nous serons dans quelques semaines en mesure d'annoncer de bonnes nouvelles sur ce plan-là. Mais ce qui est embêtant, ce type d'information est ravageur et peut remettre en cause complètement la fiabilité du dispositif. C'est quand même dommage de fustiger un organe mis en place depuis deux ans et demi et qui n'a pas encore fait totalement ses preuves parce qu'il faut, je crois, du temps. Mais il faut faire attention de ne pas tuer le bébé avant qu'il prouve ce qu'il est capable de faire."

La Ligue n'est donc pas morte. Bruno Marie-Rose, vice-président, s'apprête à succéder à Diagana et le nom du successeur de Lagardère devrait être dévoilé lundi. Pour Amsalem, c'est surtout la discipline qui souffre d'un déficit d'exposition médiatique: "Il y a une visibilité moindre de l'athlétisme, qui est liée aux réussites ou aux échecs de l'athlétisme. Quand ça réussit, les micros et les caméras se tournent vers nous et quand ça ne réussit pas, on en a un peu moins. C'est une réalité qui s'impose à nous. Ceci dit, je regrette que le service public se soit désengagé de l'athlétisme. La mission du service public, c'est d'être au près de sports de base comme la natation, la gymnastique ou l'athlétisme. C'est un grand regret, mais le problème ne tient pas seulement aux résultats", note le président de la FFA, qui se félicite néanmoins de son partenariat avec Canal+, diffuseur des championnats de France et du circuit des meetings pro. "On voit bien qu'à l'occasion des Jeux, l'athlétisme reste un sport à forte audience que les athlètes français réussissent ou pas, y compris en France. Parce qu'il y a des athlètes emblématiques qui attirent l'attention. J'en veux pour preuve l'exemple Usain Bolt. La visibilité de l'athlétisme tient aux icônes de notre sport."

Sans posséder le statut de star planétaire d'un Usain Bolt, Ladji Doucouré n'en reste pas moins une excellente locomotive, dont la défection risque de peser sur la LNA, même si Amsalem lâche: "Je pense que la décision de Ladji n'est pas définitive, contrairement à ce qui a été écrit." Le problème de superposition des calendriers nationaux et internationaux n'est pas insoluble, à l'en croire: "Il y a un problème de calendrier, c'est clair entre le calendrier national et international. Avec la création de la Diamond League à partir de 2010, l'IAAF s'est donné l'objectif de créer un système complémentaire et pyramidal entre les meetings du top et les autres meetings continentaux. On attend avec beaucoup d'intérêt ces dispositions pour pouvoir nous caler et éviter qu'un meeting national français soit un jour avant ou un jour après un grand meeting international."

Asafa Powell prêt pour Doha et présent à New York

Asafa Powell s'est blessé à la cheville dimanche lors des Penn Relays à Philadelphie mais sera rétabli pour la réunion de Doha, une étape du Super Grand Prix le 8 mai
.
Le 31 mai 2008, son compatriote Usain Bolt avait établi son premier record du monde sur cette même piste new-yorkaise (9.72), chrono qu'il a amélioré aux JO (9.69

« Courir pour voir » : la solidarité au service des succès individuels

« Courir pour voir », qui se déroulait dimanche à Thumeries, fête sa troisième Édition et a une nouvelle fois battu son record d'affluence. Une progression qui n'échappe en rien à Nicolas Noret, l'organisateur de la course, et a permis la réalisation de belles performances individuelles.
L'événement dédié à l'association « Chien Guides d'Aveugles » a mêlé une fois de plus la solidarité aux succès sportifs. Devant la diversité des épreuves, chacun - athlètes ou randonneurs -, a pu y prendre part à sa façon.
Le Douaisien Jérôme Wery l'a emporté sur le 4,5 km en 15'21'' devant Franck Mortreux (15'30'') et Frédéric Loeillet (15'36'') au terme d'une course plutôt serrée.
Sur le parcours du 11 km, tracé entre Thumeries et Mons-en-Pévèle, la côte des « deux villes » a apporté son lot de surprises et creusé cette fois nettement plus les écarts entre athlètes.
Au coude à coude avec Alain Loeuillieux (35'02'') dès le début de la course, le Marquettois Alexandre Delespierre a fini par lâcher le vainqueur de l'édition 2008 au huitième kilomètre pour s'offrir l'épreuve en 32'15''. Un temps honorable qui confirmait les ambitions de cet habitué des courses sur route. « C'était une belle course, le temps était idéal. J'espère passer sous les 32 minutes au 10 km cette année. Le résultat aujourd'hui est plutôt encourageant. » Pour la plupart des athlètes présents, le prochain rendez-vous est d'ores et déjà fixé au 1er mai pour les 20 km de Maroilles.

Championnats du monde athlétisme 2009 : dispositif France télévisions et retransmissions

Berlin accueille du 15 au 23 août les championnats du monde d'athlétisme. Pas de décalage horaire donc pour les téléspectateurs de France 2 et France 3 qui assisteront à de nombreuses retransmissions.
Les directs :

France 3 / De 10h00 à 11h50 les 15, 16, 18, 19 et 20 août.

France 2 / Prise d’antenne à 17h15 pour un résumé des épreuves du matin (sauf les dimanches 16 et 23 août), puis direct à 18h00 jusqu’à 19h55 (bascule sur France 3 pour les directs du soir). Par exemple, finale du 100 mètres hommes le dimanche 16 août à 21h35 sur France 3.


Vendredi 21 août : 50 km marche – France 3 – France 2 / à partir de 9h00 sur France 3, puis à 11h55 sur France 2.

Samedi 22 août : Marathon Hommes – France 2 – France 3 / à partir de 11h45 sur France 2, à 13h30 sur France 3.

Dimanche 23 août / De 16h10 à 17h30 – France 2.


L’équipe de France Télévisions (Patrick Montel, Stéphane Diagana, Bernard Faure, Alexandre Boyon et Nelson Monfort) sera à Berlin pour suivre en direct ces Championnats du monde d’athlétisme. Trois reporters (Emmanuel Lefort, Emmanuel Roux et David Malarme) vivront également la compétition au coeur de l’équipe de France et de l’événement. Daniel Cohn-Bendit rejoindra cette équipe le temps de commenter le Marathon Hommes, samedi 22 août.

La FFA soutenue par AREVA pour la venu de Usain Bolt à Saint-Denis

Areva a officialisé son partenariat avec l'athlétisme français, en particulier avec le meeting de Paris-Saint-Denis dont Usain Bolt, triple champion olympique à Pékin, sera la vedette le 17 juillet.
Le groupe nucléaire français est aujourd'hui le principal bailleur de fonds de ce meeting, qui portera désormais son nom, et le premier sponsor de la Fédération française (FFA).
"L'enveloppe est de 700.000 euros pour le meeting Areva et 450.000 euros pour la Fédération pour l'année 2009. Il y aura un budget complémentaire qui reste à fixer", a déclaré lors d'une conférence de presse Jacques-Emmanuel Saulnier, directeur de la communication et porte-parole de l'entreprise.
Cette manne financière a permis à Laurent Boquillet, directeur général du meeting, de s'offrir la présence du sprinteur jamaïcain Usain Bolt, champion olympique du 100m, 200m et relais 4x100m en août à Pékin.
Elle assure également la présence de l'épreuve dans le circuit mondial de meetings de la Diamond League, qui succèdera la saison prochaine à la Golden League.
"La présence de Bolt a coûté 200.000 dollars. J'ai été le premier à le payer ce prix-là. Il participera également aux meetings de Lausanne et Londres et il courra dans un dernier meeting en Europe avant les championnats du monde (à Berlin du 15 au 23 août)", a expliqué Laurent Boquillet.
"Sa seule présence va nous faire vendre plus de places, donc gagner plus d'argent, mais les effets sur la billetterie ne commenceront à être connus que la semaine prochaine puisque la campagne d'affichage ne débute qu'aujourd'hui (mardi)".
"UN PEU PLUS DE SENS"
Parallèlement à son engagement avec l'épreuve-phare de l'athlétisme en France et avec son instance dirigeante, Areva s'investit auprès de la Ligue Nationale (LNA) et de certains athlètes qui deviendront ambassadeurs de la marque comme Leslie Djhone et Christine Arron.
"Nous souhaitons soutenir la pratique professionnelle (...). Nous souhaitons également être sur le terrain du sport pour tous, festif et respectueux de l'environnement", a précisé Jacques-Emmanuel Saulnier.
Areva s'est déjà impliqué dans le domaine sportif. Le groupe, créé en 2001, a investi 15 millions d'euros sur trois ans pour la Coupe de l'America en 2002 et 12 autres millions sur deux ans pour l'édition 2006.
"Depuis 2001, nous étions dans une logique de sponsoring et aujourd'hui, il faut aller vers un peu plus de sens, un peu plus d'humain et ces dimensions sont portées par l'athlétisme", a ajouté Jacques-Emmanuel Saulnier, en présence de Bernard Amsalem, président de la FFA.
Stéphane Diagana, président de la LNA jusqu'au 1er mai, date où il passera le relais à Bruno Marie-Rose, s'est dit heureux d'accueillir une entreprise qui va participer "à la maîtrise de l'environnement du haut niveau pour le jeune athlète".
"Il y a bien sûr l'environnement sportif et technique mais aussi la reconversion de l'athlète à préparer et là, Areva a sa place", a dit l'ancien champion du monde du 400m haies.
Areva lance également un site internet, www.athlenergy.com, dont sera chargé Jean Galfione, champion olympique de saut à la perche à Atlanta en 1996, et qui a participé au défi français sur la Coupe de l'America 2006.

Formation de plus de 25 000 athlètes en Angola

Jusqu'en 2013, 30 000 nouveaux athlètes dans des disciplines sportives totalement différentes seront formé par le Gouvernement angolais, dans le cadre du programme "Despontar".

La directrice Fenanda Menezes à annoncé que 6 000 moniteurs et entraineurs sportifs seront formés dans les 18 provinces.

Ce projet entre dans le cadre de la collaboration qui existe entre les ministères de la Jeunesse et Sports et de l'Éducation, et bénéficiera également aux enfants âgés de 10 à 14 ans, dans les domaines du football, basket-ball, handball, volley-ball, de l'athlétisme et de la gymnastique.

La formation de moniteurs et entraîneurs sportifs a démarré, vendredi dernier à Lubango, avec 100 participants.

Après cette formation de 10 jours, les participants formeront d'autres moniteurs et entraîneurs dans leurs zones d'origine et ceux-là à leur tour dirigeront l'activité de multiplication de formation en vue d'avoir des cadres suffisants pour soutenir le programme.
Sports

Le dopage aux JO de Pékin ca ne fini plus

De nouvelles analyses se relèvent positives après plus de sept mois.

En quelques heures le nombre de dopés des Jeux de Pékin est passé de 9 à 15. Sept mois après l’extinction de la flamme, six sportifs sont tombés après que le CIO a refait analyser 948 échantillons prélevés l’été dernier. Parmi eux un médaillé d’or : le Bahreïnien d’origine marocaine Rashid Ramzi, vainqueur du 1500 m à Pékin, double champion du monde du 800 m et du 1500 m en 2005, premier médaillé bahreïnien de l’histoire des Jeux en athlétisme. Mais aussi le cycliste italien Davide Rebellin, 37 ans, et médaille d’argent de la course sur route, lui aussi pincé pour usage de Cera (cette troisième génération d’EPO plus particulièrement recherchée à posteriori dans 847 échantillons olympiques) et l’inévitable Allemand Stefan Schumacher, déjà contrôlé positif au même produit sur le Tour de France et suspendu deux ans par l’Union cycliste. La Grecque Athanasia Tsoumeleka, championne olympique du 20 km marche à Athènes en 2004, et la Croate Vanja Perisic, spécialiste du 800 m, complètent cette liste des dopés de la vingt-cinquième heure. Le dernier (ou la dernière) serait un(e) haltérophile).
A la lumière des cas Ricco, Kohl et Schumacher, contrôlés positifs à la Cera sur le Tour, le Comité international olympique avait prévenu avant les JO, que les échantillons allaient être conservés huit ans, durée pendant laquelle il est possible, selon le code mondial anti dopage, de procéder à des analyses rétrospectives.
Rebellin tout récent vainqueur de la Flèche Walonne tombe des nues. «J’ai la conscience tranquille, je n’ai rien pris, s’est défendu le cycliste. Je tiens à dire que je ferai tout pour prouver mon innocence. Le cyclisme c’est ma vie et je ne vois pas pourquoi j’aurais choisi une route qui détruit mon image.» Stefan Schumacher, lui, avait déjà été «victime» des contrôles a posteriori des échantillons prélevé sur le Tour. Orchestrés par l’Agence française de lutte contre le dopage, ils avaient révélé que l’Allemand, vainqueur des deux contre-la-montre et maillot jaune deux jours avait été contrôlé deux fois positifs sur le Tour, un mois avant les JO : avant le départ de Brest, puis pendant la journée de repos à Pau. Suspendu deux ans, il avait réagi en portant plainte pour calomnie et demande devant le Tribunal du sport la levée de sa sanction.
Le nom de Rebellin a été révélé par le Comité national olympique italien. Celui de Ramzi par Sheikh Ahmed bin Hamad al-Khalifa, membre du Comité olympique bahreïnien. Le fondeur devrait se rendre en France la semaine prochaine pour l’ouverture de l’échantillon B.
«Message clair». «Les analyses supplémentaires des échantillons prélevés à Pékin envoient un message clair aux tricheurs: nul ne peut tenir pour acquis qu’il a déjoué les mesures de détection», a déclaré Arne Ljungqvist, président de la commission médicale du CIO.
Sur les 4 770 échantillons prélevés à Pékin, Près de 950 ont fait l’objet d’une nouvelle analyse, dont 847 dans lesquelles était recherchée de l’EPO. Les échantillons sanguins des six nouveaux positifs à la Cera ont été analysés deux fois, par le laboratoire de Lausanne et celui de Châtenay-Malabry.

Nouveau partenariat avec l'Éthiopie en athlétisme

Carlos Rosa le président de la Fédération Angolaise d'Athlétisme a rendu officielle la question du séjour permanant des athlètes angolais en Éthiopie notamment à Addis-Abeba.
Un communiqué de presse de l'ambassade d'Angola en Éthiopie parvenu dimanche à l'Angop indique que Carlos Rosa s'est entretenu, dans la capitale éthiopienne, avec diverses entités de l'athlétisme, notamment, le Président de la Fédération et le secrétaire général.

Il a également abordé des questions sur la formation des entraîneurs angolais et la visite prochaine en Angola d'un entraîneur éthiopien.

12eme jeux universitaires avec au départ 1700 jeunes

17 institutions universitaires représentées par 1700 athlètes camerounais participent à 10 discipline des 12 eme jeux universitaires du Cameroun à Yaoundé ce dimanche.

L'objectif de ces jeux est de promouvoir et de renforcer la solidarité interuniversitaire, alimenter le vivier sportif national en détectant de nouveaux talents, et de doter progressivement les universités camerounaises de nouvelles infrastructures.

Outre le football qui est la discipline phare, le basket-ball, le handball, le volleyball, la gymnastique, la danse sportive, l'athlétisme, le karaté, le judo, le tennis de table sont à l'ordre du jour des 12e jeux universitaires.

Les jeux de 2009, qui durent une semaine, connaissent la participation des délégations des universitaires sœurs de l'Afrique centrale: Bangui (Centrafrique), N'Djamena (Tchad), Malabo (Guinée Équatoriale), Brazzaville (Congo).